24 Février 2017

Cote d'Ivoire: Sory Diabaté, président de la Ligue professionnelle - « Laurent Pokou a donné à notre pays ce qu'un footballeur pouvait donner »

24 heures après la veillée funèbre à l'Ivosep de Treichville, le mouvement sportif ivoirien, dans sa grande diversité, a rendu un vibrant hommage, hier, au siège de la Fif, à l'ex gloire du football ivoirien. Des images retraçant la riche carrière de Laurent Pokou, de l'Asec, au Stade Rennais de France, en passant par l'équipe nationale, ses exploits et performances ont été revues sur écran géant avec émotion. Des témoignages d'anciens coéquipiers ont été dits.

Celui d'Emmanuel Moh (ancien coéquipier en équipe nationale) qui a dit de Laurent Pokou qu'il fut, un footballeur de génie, un attaquant hors pair d'ailleurs dira : « Les différents surnoms au cours de sa carrière témoignent bien du talent incontestable, du super footballeur qu'il a été ». Il a exprimé sa reconnaissance à l'ASE et à la Fif d'avoir immortalisé Laurent Pokou par l'appellation du stade de sol béni et le championnat ligue Jeune. Mais pour Moh Emmanuel, la mort de Pokou Laurent est un appel à la réflexion. « Quel héritage laisse-t-il dans un contexte où les espaces de jeu où les talents se révèlent comme ce fut le cas le Laurent Pokou est de plus en inexistants » Pour le représentait du Stade Rennais, « Laurent Pokou restera pour toujours dans la mémoire du stade Rennais pour avoir marqué l'histoire de ce club ». Il a remis un maillot de Laurent Pokou lorsqu'il évoluait dans ce club a à la famille.

Le président de la ligue Sory Diabaté a retracé sa vie à la fédération « Sa grande expérience a été un atout majeur pour nous. Il était un tonton, un conseiller particulier ». Pour lui, « Laurent Pokou a donné à son pays, tout ce qu'un footballeur pouvait donner ». C'est pourquoi, le ministre Albert Amichia a rassuré que la Côte d'Ivoire continuera à rendre hommage à ce joueur qui a fait la fierté de la Côte d'Ivoire et de l'Afrique « La Côte d'Ivoire lui rendra hommage au-delà de la reconnaissance de la décoration dont il a eu droit de son vivant ». À ses enfants, à son épouse, au mouvement sportif ivoirien, il a demandé de sécher leurs larmes car pour paraphraser Eugène Kacou, « on ne pleure pas Laurent Pokou, On le célèbre. »

Cote d'Ivoire

Ligue 1 (11e journée) - Moossou FC - Africa sports, un duel pour se relancer

Les poulains d'Aka Kouamé, coach des vert et rouge (5e au classement avec 17 points), après leur faux pas… Plus »

Copyright © 2017 Le Nouveau Réveil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.