24 Février 2017

Sénégal: Visite d'Adama Barrow à Dakar la semaine prochaine - Le trafic illicite de bois en Casamance au menu des échanges

La coupe abusive de bois qui s'effectue dans le sud du pays sera au menu des échanges lors de la prochaine visite à Dakar du nouveau président gambien, Adama Barrow, dont le pays est soupçonné de jouer un rôle majeur dans ce forfait environnemental.

L'annonce est du ministre de l'environnement et du développement durable, Abdoulaye Baldé, qui s'exprimait hier, jeudi 23 février, lors du lancement de la campagne «Sénégal sans déchets plastiques».

Du 2 au 4 mars prochain, le président gambien Adama Barrow sera à Dakar. Cette visite sera une occasion pour les autorités sénégalaises de parler du trafic du bois de Casamance orchestré à partir du territoire gambien. Interpellé sur de potentielles négociations avec les nouvelles autorités gambiennes, le ministre de l'environnement et du développement durable, Abdoulaye Baldé, a estimé hier, jeudi 23 février, lors du lancement de la campagne «Sénégal, zéro déchets plastiques», qu'il y a de bonnes dispositions du côté gambien pour lutter contre la pratique. Par conséquent, les deux parties prendront en compte la question au cours des échanges entre le président MackySall et son homologue gambien.

Le ministre de l'environnement reconnait toutefois que les nouvelles autorités gambiennes ont pris des mesures pour interdire temporairement l'exportation du bois à partir de leur terroir. Une mesure qui n'a pas empêché la poursuite de la coupe abusive de bois. Le ministre de l'environnement et du développement durable a révélé que des saisies continuent à être effectuées. La sortie d'Abdoulaye Baldé a été faite en marge de la cérémonie de lancement de la campagne, «le Sénégal sans déchets plastiques». Menée en collaboration avec une entreprise de recyclage des déchets plastiques, la campagne vise la sensibilisation des populations sur les effets négatifs des déchets plastiques.

Cette campagne prévoit l'installation de points de collecte afin d'éviter l'éparpillement de ces déchets nocifs. Selon les prévisions, il est attendu une collecte annuelle de 3000 tonnes de déchets plastiques au Sénégal. Le ministre de l'environnement et du développement durable, Abdoulaye Baldé, salue la campagne car, dit-il, en dépit de la loi, le plastique continue d'avoir des effets néfastes sur l'environnement. Il soutient d'ailleurs que le président de la République souhaite que des décrets d'application soient signés afin que la loi soit pleinement appliquée.

Sénégal

Mécontents de la hausse du prix de la farine, les boulangers annoncent 48 heures sans pain

Si rien n'est fait d'ici là, les boulangers envisagent de ne pas fabriquer de pain les 1er et 2 novembre… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.