11 Février 2017

Seychelles: Les espèces de fongicoles noirs doivent être identifiées, ont indiqué les autorités seychelloises

Victoria Seychelles — Des experts de l'Union Africaine (UA) collaborent avec les autorités seychelloises afin d'identifier les espèces de fongicoles noirs qui causent des nuisances dans la nation insulaire et d'élaborer une stratégie de gestion.

Les trois experts sont aux Seychelles après que le Président Danny Faure ait demandé de l'aide à l'UA pour s'occuper du problème du fongicole lorsqu'il a assisté au sommet de l'UA qui s'est tenu à Addis-Abeba, en Ethiopie, la semaine dernière.

S'adressant aux journalistes plus tôt dans la semaine, Subramanian Sevgan, scientifique principal au Centre International de Physiologie et d'Ecologie des Insectes (ICIPE) a déclaré, « Une fois que les espèces sont identifiées, la prochaine étape consiste à identifier les sites de reproduction qui sont cruciaux pour aider à cibler vos stratégies de gestion ».

Le directeur général de l'Agence Nationale de Sécurité Biologique, Marc Naiken, a indiqué avoir déjà mis en place des stratégies d'action à court, moyen et long terme pour contrôler l'insecte.

« Une fois les espèce identifiées, nous serons en mesure d'adopter des méthodes durables pour lutter contre le fongicole - biologiques, physiques et culturelles, et comme dernier recours, des produits chimiques », a indiqué Naiken.

La population de la petite mouche à ailes noires qui n'est pas nouvelle aux Seychelles a augmenté rapidement ces derniers mois. Elles sortent dès que les lumières sont allumées et ont été décrites comme une nuisance par des résidents dans plusieurs commentaires sur les réseaux sociaux.

Les fongicoles ont été dans l'environnement pendant un certain temps, mais n'ont été remarqués que lorsque la population a explosé (Ministère de l'Agriculture et de la Pêche) Licence Photo: CC-BY

Naiken a indiqué que la documentation montre que les fongicoles ont été dans l'environnement des Seychelles pour un certain nombre d'années, mais les gens l'ont remarqué plus récemment quand la population a explosé. Il a indiqué que cela pourrait être dû au changement de température, de climat, d'habitat, de chaleur et des cycles de pluie.

Abdel Mabrouk, un responsable scientifique du Conseil Interafricain phytosanitaire en charge de l'entomologie, a déclaré: « Nous devons le contrôler tout en veillant à ce que l'environnement ou l'écosystème ne soit pas affecté ».

L'industrie du tourisme est un secteur qui est énormément touché par les fongicoles.

«Nous avons remarqué que plus il y'a de parasites, plus les clients se plaignent et quittent leurs hôtels pour aller ailleurs. Quand ils retournent chez eux, ils écrivent de mauvaises critiques sur Tripadvisor, ce qui est vu par les touristes potentiels et ils ne viennent pas », a indiqué Louise Testa, directrice administrative de l'Association de l'hôtellerie et du tourisme des Seychelles (SHTA) lors d'un entretien à la télévision nationale.

Les Seychelles ne sont pas le seul pays de la région à être envahis par le fongicole noir. Les Comores sont toujours en lutte contre eux et en 2014, la Réunion a également été touchée.

À ce jour, il n'existe aucune preuve que les fongicoles causent des risques pour la santé.

Afin de s'assurer que les parasites et les insectes étrangers ne pénètrent pas dans le pays, les autorités renforcent leurs mesures de sécurité à tous les points d'entrée.

Les plantes et les poulets trouvés à bord d'un catamaran qui est entré dans les eaux des Seychelles ont été détruits cette semaine par l'Agence de Sécurité Biologique. Le catamaran, qui faisait un voyage autour du monde voyageait de Madagascar aux Maldives.

Plus tôt cette année, une interdiction temporaire a été imposée sur l'importation de tomates en provenance d'Afrique du Sud après le soupçon qu'une chenille connue sous le nom de "mineuse de tomate" avait atteint le pays.

Naiken a indiqué qu'il est illégal d'entrer dans le pays avec des plantes, des légumes, des fruits et des animaux sans la documentation appropriée.

Seychelles

Epidémie - Un cas de peste importé confirmé aux Seychelles

L'épidémie de peste à Madagascar a été exportée aux Seychelles. Ce pays aurait… Plus »

Copyright © 2017 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.