25 Février 2017

Cote d'Ivoire: Décédé le 13 novembre dernier, Laurent Pokou, l'ex gloire du football ivoirien - la dernière "Ola" pour l'homme d'Asamara

Laurent Pokou inhumé, aujourd'hui, à Tiassalé

La levée du corps de l'ancienne gloire du football ivoirien, Laurent Pokou a eu lieu hier à Ivosep, en présence d'une foule nombreuse. La Côte d'Ivoire reconnaissante était représentée à son plus haut niveau. Le vice-président SEM Daniel Kablan Duncan et son épouse, le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly et quelques-uns des membres de son gouvernement, les présidents d'institution, l'ex Premier ministre Jean Konan Banny, le ministre Laurent Dona Fologo , les personnalités sportives, le président de la Fif, Sidy Diallo, et son comité exécutif, la grande famille de l' Asec Mimosas avec à sa tête Roger Ouégnin, les parents, amis , connaissances et admirateurs de l'Empereur baoulé, tous sont venus rendre un dernier hommage à N'dri Laurent Pokou, celui qui aura marqué l'histoire du football ivoirien et africain...

La douleur et la tristesse étaient perceptibles sur les visages de l'épouse, de ses enfants et de sa famille biologique et sportive lors de cette levée. Monseigneur Marie Dadiet, dans son homélie, a trouvé les mots de consolation pour l'assistance en insistant sur les qualités de l'illustre disparu « Toute sa vie de footballeur, Laurent Pokou a fait montre de son courage. Il était un combattant sur le terrain. C'est ce qui lui a valu d'être l'une des plus grandes fiertés de ce pays. Un exemple que les jeunes doivent copier » dira l'évêque de Korhogo. Pour le ministre Amichia François, « la disparition de Laurent Pokou laisse un vide dans le monde du sport et la Côte d'Ivoire perd un valeureux fils qui a contribué au rayonnement de son prestige »

Pour service rendu à sa chère patrie, le premier responsable du sport en Côte d'Ivoire a eu des mots d'adieu à celui qui aura marqué de son talent le football ivoirien. « Au moment où nous allons nous séparer, je voudrais, mon cher Laurent Pokou, au nom du Chef de l'Etat, te dire merci d'avoir fait entrer le football ivoirien dans le 20è siècle. Merci d'avoir montré le chemin de l'honneur et du dévouement pour la patrie à la jeunesse de notre pays. Merci d'avoir tout donné à ton pays sans rien attendre en retour » a dit le ministre Amichia avant d'inviter les Ivoiriens à garder en eux, dans la fidélité du souvenir, l'image de Laurent Pokou, l'homme d'Asmara, l'Empereur Baoulé, le Duc de Bretagne. Le cortège funèbre après les honneurs militaires a quitté Abidjan pour Tiassalé où il sera inhumé aujourd'hui.

La dernière "ola" pour l'homme d'Asmara.

Cote d'Ivoire

Daoukro - L'igname célébrée à Aka Komoekro

Dans le département de Daoukro, les populations de Aka Komoekro, sous-préfecture d'Ettokro ont… Plus »

Copyright © 2017 Le Nouveau Réveil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.