27 Février 2017

Zimbabwe: Les cultures du pays menacées par la chenille légionnaire

La chenille légionnaire d'automne ravage les cultures d'Afrique australe. Les agriculteurs du Zimbabwe subissent déjà de lourdes pertes et la situation ne va pas s'améliorer. Le département de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture prévoit que le Zimbabwe sera le pays le plus durement touché de la région.

Près de 130 000 hectares pourraient être détruits au Zimbabwe. Actuellement, la province des Midlands est la plus touchée. Depuis l'année dernière, la chenille légionnaire d'automne ravage les cultures de plusieurs aliments de base comme le maïs, le blé et le riz...

Les récoltes ont aussi été frappées ces dernières années par des épisodes de sécheresse aggravés par le phénomène climatique El Niño. L'ONU redoute donc une situation de pénurie alimentaire au Zimbabwe.

Combattre cette chenille est un véritable défi. En décembre dernier, le gouvernement zimbabwéen a distribué des pesticides aux agriculteurs. Mais cette chenille qui vient d'Amérique a déjà développé une résistance aux produits chimiques.

L'ONU envisage d'autres solutions. Creuser des tranchées pour isoler les zones infestées, faire appel à des oiseaux prédateurs de la chenille, voire brûler les cultures infestées. Pour s'en sortir, les agriculteurs du Zimbabwe diversifient leurs activités. Ils deviennent aussi éleveurs de chèvres ou de volailles.

Zimbabwe

Robert Mugabe de retour au pays après une visite médicale à Singapour

La radio-télévision nationale du Zimbabwe a annoncé le retour au pays du président Robert… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.