7 Mars 2017

Afrique du Sud: Nouveau virage radical de Zuma sur la redistribution des terres

Photo: GCIS
Président Jacob Zuma

Le président Jacob Zuma effectue à nouveau un virage à gauche sur le sujet sensible de la redistribution des terres. Lors d'une rencontre avec des chefs traditionnels la semaine dernière, le président sud-africain a annoncé réfléchir à des mesures en faveur d'une expropriation de la terre - détenues par les Blancs - sans aucune compensation financière. Des mesures radicales qui ne font pas l'unanimité, y compris au sein de son propre parti, le Congrès national africain (ANC).

Le président Jacob Zuma promet la réforme agraire depuis son arrivée au pouvoir il y a huit ans. Certes l'actuelle réforme, basée sur le principe du vendeur et acheteur consentant, n'est pas un succès, en raison notamment du trop faible nombre de vendeurs et des prix trop élevés.

La semaine dernière, le chef de l'Etat est passé à la vitesse supérieure, promettant un audit de la terre et une modification de la Constitution pour permettre une expropriation sans aucune compensation financière.

Des propos qui ont surpris. Pas plus tard que la semaine dernière, le chef du groupe ANC au Parlement réaffirmait l'opposition de son parti à toute expropriation sans compensation.

Il y a deux mois déjà, Jacob Zuma avait lâché devant des sympathisants : « Pourquoi le gouvernement doit-il payer pour des terres qui ont été volées ? »

Alors pourquoi ce durcissement des propos du chef de l'Etat ? Les analystes politiques notent que plus Jacob Zuma est en difficulté, plus il a recours à une rhétorique populiste à l'instar de son voisin le président Robert Mugabe.

Afrique du Sud

Lueur d'espoir pour l'otage sud-africain après la libération de Johan Gustafsson

En Afrique du Sud, la libération lundi 26 juin de Johan Gustafsson, enlevé à Tombouctou, au nord du… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.