3 Mars 2017

Nigeria: Shell et Eni dans le viseur de la justice

L'Agence anti-corruption a inculpé jeudi deux compagnies pétrolières: Shell et Eni. La justice les accuse d'avoir versé plus de 800 millions de dollars de pots-de-vin à des hommes politiques nigérians.

Les responsables locaux de ces deux compagnies ont réfutées ces accusations, estimant avoir agi dans la légalité. Parallèlement, la justice italienne enquête également sur cette affaire, qui a permis en 2011 aux deux majors de remporter l'attribution d'un bloc pétrolier offshore au Nigeria pour 1,3 milliard de dollars.

Lors de son élection en mars 2015, le président nigérian Muhammadu Buhari avait promis de combattre la corruption endémique dans le pays. Il a affirmé que des sommes d'argent public « faramineuses » avaient été volées. Ce qui a eu pour conséquence la vague d'arrestations de hauts fonctionnaires de l'administration

Nigeria

La Fondation Tony Elumelu organise la plus grande rencontre des entrepreneurs africains

Le Forum a accueilli plus de 1 300 participants de 54 pays africains. Le rassemblement le plus diversifié et le… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.