10 Mars 2017

Libye: Appel à des élections dans un bref délai

Photo: RFI
De la fumée s'élève au dessus de la zone de combats entre milices islamistes et troupes du général Khalifa Haftar, non loin de l'aéroport de Benghazi, en Libye, le 23 août 2014.

La faction libyenne basée à Tripoli suggère la tenue rapide des législatives pour sortir le pays de sa grave crise.

Cette fois, l'impatience ne vient pas de l'Italie ou de la communauté internationale. Elle ne vient même pas des institutions basées à Tripoli avec le gouvernement d'union nationale (GNA) qu'appuie précisément cette communauté internationale. L'appel provient du Parlement (élu) et basé à Benghazi, à l'est de la Libye. Il presse ses rivaux d'organiser les élections avant février 2018.

« Au regard des conditions difficiles que traverse le pays et le désordre politique actuel, il vous est demandé de prendre toutes les mesures nécessaires pour la préparation de la tenue d'élections présidentielle et législatives avant février 2018 », a indiqué le président du Parlement, Aguila Salah, dans une lettre adressée au président de la Haute commission électorale libyenne (Hnec).

A rappeler que la Libye est dirigée par deux autorités rivales depuis l'assassinat du colonel Mouammar Kadhafi, en octobre 2011. Le pays est plongé dans des violences fratricides qui ont fait le lit de l'infiltration de mouvements djihadistes eux aussi rivaux, notamment sur les terres natales de Kadhafi, à Syrte. Les autorités de l'est sont liées au maréchal Khalifa Haftar, dont les troupes ont perdu, il y a une semaine, deux sites pétroliers importants pris par des groupes armés rivaux.

Le Parlement de l'est accuse le GNA d'implication dans cette offensive, et a décidé mardi de suspendre sa participation au dialogue politique. Ce Parlement avait pourtant participé au dialogue politique libyen parrainé par l'ONU en décembre 2015, au Maroc, mais elle a ensuite refusé sa confiance au gouvernement d'union issu de ce dialogue.

En savoir plus

L'instabilité en Libye, une menace pour les intérêts américains sur le continent

Le chef du commandement militaire américain en Afrique (Africom), le général Thomas D. Waldhausser,… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.