12 Mars 2017

Tchad: Réouverture d'un poste-frontière avec la Libye

Photo: RFI
De la fumée s'élève au dessus de la zone de combats entre milices islamistes et troupes du général Khalifa Haftar, non loin de l'aéroport de Benghazi, en Libye, le 23 août 2014.

Au Tchad, le 5 janvier, le gouvernement avait décidé de fermer sa frontière terrestre avec la Libye. Il évoquait « une grave menace d'infiltration terroriste ». Cette mesure a été ressentie assez durement dans la région du Tibesti dans la mesure où elle dépend des échanges commerciaux avec la Libye.

Evoquant, cette fois, des raisons humanitaires, Ndjaména a rouvert, le 3 mars, un poste-frontière, à savoir le point de passage de Wour.

Une décision accueillie avec un certain soulagement à Zouar, à l'extrême nord du Tchad, à 1 200 km de Ndjaména. Néanmoins, la situation n'est pas encore revenue à la normale. RFI a pu joindre quelques habitants de Zouar.

La frontière a été ouverte mais ce n'est pas comme avant. Avant, il y avait plusieurs routes. Maintenant il n'y a qu'une seule route, avec quatre barrières, et il faut payer pour passer.

En savoir plus

Des efforts libyens, régionaux et internationaux pour éviter l'escalade militaire dans la zone du Croissant pétrolier

Les efforts menés aux plans international, régional et interne se poursuivent toujours en vue d'aboutir… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.