13 Mars 2017

Congo-Kinshasa: Enjeux politiques - Après Zuma, Félix Tshisekedi chez Alpha Condé !

Photo: La Prospérité
Félix Tshisekedi chez Alpha Condé !

Non, il n'est pas parti à Addis-Abeba à un quelconque sommet de l'Union Africaine. Félix Tshilombo Tshisekedi, actuel leader du Rassemblement contesté par une frange de cette plateforme, a été, plutôt, invité en Guinée Conakry par le président en exercice de l'UA : Alpha Condé.

C'est le dimanche dernier que l'homme a pu conférer en tête-à-tête au palais présidentiel de Sékhoutouréya avec son hôte. Aucuns dits de cette rencontre n'ont filtré.

Mais, des sources dignes de foi renseignent que les échanges ont tourné sur les contours de l'application de l'Accord de la Saint Sylvestre et ainsi, de la sortie de crise en République Démocratique du Congo.

Le problème de la Primature, qui est convoitée par Félix Tshisekedi, aurait été au menu. Visiblement, le tout nouveau président du Rassemblement ratisse large.

Il y a de cela quelques semaines, il était en Afrique du Sud. Où, a-t-il eu un face-à-face avec, entre autres, Jacob Zuma, le président d'Afrique du Sud toujours dans la quête d'une solution à l'impasse politique congolaise.

L'application de l'Accord politique signé le 31 décembre 2016 par l'Opposition, la Société Civile et la Majorité Présidentielle vient de perdre quasiment deux mois.

Ce, malgré le chronogramme fixé par les dialogueurs annonçant l'organisation des élections fin décembre 2017, au plus tard. Plus le temps passe, plus les perspectives d'une solution par la tenue des élections s'assombrissent.

L'UA toujours au front

Résolument, l'Union Africaine a à cœur d'aider le Congo-Kinshasa à en découdre avec sa crise politico-électorale. Même si, à tout dire, sa dernière implication à travers la médiation de l'ex-premier ministre Togolais, Edem Kodjo, a laissé quelque peu un arrière goût d'inachevé. Alpha Condé, le Chef de l'Etat guinéen qui a succédé depuis le lundi 30 janvier à son homologue tchadien, Idriss Deby, voudrait une implication préventive de l'UA, dont il est aux commandes, dans les impasses politiques des Etats membres dont la RDC.

Légitimation

C'est depuis le jeudi 2 mars que Félix Tshisekedi a été désigné aux côtés de Pierre Lumbi Okongo pour mener la barque du Rassemblement.

Malgré la création de deux autres ailes de ce regroupement politique respectivement, dirigés par Joseph Olenghankoy et Patrick Mayombe, le bloc Tshisekedi et Lumbi n'a de cesse de recevoir la légitimé de grandes structures nationales, régionales et internationales.

Surtout que depuis le week-end passé, ledit bloc a renforcé ses rangs avec la présence effective de toutes les 9 composantes signataires de l'Acte de Genval. Dans cette perspective, l'invitation personnelle du président de l'UA sonne comme une reconnaissance de fait de Félix comme la figure devant engagé l'Opposition, précisément le Rassemblement.

Il est parti à Conakry sur demande du président Alpha condé pour évaluer l'évolution des discussions autour de l'Accord du 31 décembre. Le président Condé nous a rassurés du soutien de l'Union Africaine pour l'application de cet Accord ", a confié un proche de l'UDPS au site d'information en ligne Politico.CD.

Qui, dans ses colonnes, révèle que le déplacement de Tshisekedi fils est à inscrire dans le cadre des discussions informelles maintenues "en coulisse pour son arrivée à la Primature, une thèse que plusieurs Chefs d'Etat africains soutiennent ", jusque-là.

Congo-Kinshasa

Le Conseil de sécurité condamne le meurtre des deux experts de l'ONU

Les membres du Conseil de sécurité ont vivement condamné le meurtre de deux experts des Nations… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.