14 Mars 2017

Burkina Faso: Incendie dans un garage à Tampouy - Une clientèle désemparée

On se rappelle bien que Simon Compaoré, alors maire de la ville de Ouagadougou, avait pris fait et cause pour la délocalisation des garages automobiles et des ferrailleurs au quartier Bassinko, sur un site se trouvant au croisement de la route nationale n°2 (Ouaga-Yako) et celle secondaire menant au département de Sourgoubila.

Un espace de 202 ha y avait été aménagé et une cérémonie officielle d'installation avait même été organisée le 13 mai 2006. Parmi les 1 610 acteurs que devait accueillir le fameux site, figuraient 541 garagistes dont les ateliers étaient disséminés à travers la capitale.

Plus de 10 ans après la mise sur rail de ce projet, le constat d'échec est là. Non seulement les principaux concernés n'ont pas bougé d'un iota, mais aussi leur nombre s'est décuplé au même rythme que les problèmes liés à leur cohabitation avec les ménages et d'autres structures du paysage urbain.

Tout un garage de voitures qui part entièrement en fumée dans une zone résidentielle, c'est le spectacle désolant qu'ont vécu les habitants de Tampouy, précisément dans les environs du lycée municipal, dans la nuit du jeudi 16 février dernier. Voilà qui apporte de l'eau au moulin du maire honoraire de Ouaga.

Si les causes de ce sinistre ne sont jusque-là pas clairement connues, certaines indiscrétions soutiennent que le feu serait parti d'un maquis attenant au garage, et serait même d'origine criminelle, ce, d'autant plus que, dans la même nuit, un autre incendie du même genre aurait été déclaré à quelques encablures des lieux de ce sinistre.

Le responsable du garage a reconnu n'avoir pas assuré ses installations. Du coup, ce sont ses clients, les propriétaires des véhicules qui y séjournaient au moment du sinistre et qui ont perdu jusqu'à leurs papiers, qui trinquent.

Le principe «Garantie incendie» dit que celle-ci a pour objet d'indemniser un conducteur des dégâts subis par son véhicule suite à un incendie. Le motif du sinistre est alors indifférent et l'indemnisation sera due tout autant si l'incendie a pour origine un incident technique rare entraînant une combustion spontanée, une cause accidentelle exogène comme l'incendie du garage ou d'un autre véhicule stationné à proximité ou non... , une action criminelle d'un tiers, identifié ou non. Les textes sont bien beaux, mais entre ce qui est écrit et la réalité, il y a parfois un grand fossé que plus d'un assuré a de la peine à franchir.

Le cas de l'incendie de Tampouy est très illustratif et repose les questions de l'autorisation d'exercer accordée à certains corps de métier, le respect des normes, la situation géographique des entreprises...

Burkina Faso

Visite du président du Faso au Soudan

Peu après leur arrivée à Khartoum dans l'après-midi du 26 mars 2017, le Président du… Plus »

Copyright © 2017 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.