15 Mars 2017

Sénégal: sedhiou - des candidats a l'emigration toujours sur le pied de depart - quotidien penible, aventure perilleuse et perspectives incertaines !

Les trois régions situées dans le sud du Sénégal sont réputées être de véritables pourvoyeuses de candidats à l'émigration clandestine. A Sédhiou 20 cas de décès confirmés sont enregistrés durant ces trois derniers mois. Tous âges et sexes confondus, le «grand bleu» en a englouti un nombre important. L'aridité économique exacerbée par des perspectives jugées sombres est le principal motif invoqué. L'organisation Espace Migration et Développement maintient la dynamique de sensibilisation pour contrer les vagues déferlantes de migrants.

Les mouvements migratoires clandestins en direction de l'occident via le Maghreb se sont intensifiés ces cinq derniers mois dans la région de Sédhiou. Les candidats sont de diverses catégories sociales : des élèves aux ouvriers, en passant par des commerçants, des enfants, des filles et même des personnes en âge très avancé.

Partir ! Fuir la misère soutenue par l'aridité économique, c'est le motif générique brandit à tout bout de champ, quitte à brader ses biens pour risquer l'aventure. «La région de Sédhiou a enregistré un grand nombre de décès de candidats partis pour les métropoles européennes à bord des embarcations de fortune. Rien que dans le département de Goudomp pas moins de 20 cas de décès confirmés y ont été signalés ces trois derniers mois » déclare Aliou Diallo, le deuxième vice-président du conseil départemental de Sédhiou et président de Espace Migration et développement de Sédhiou.

A en croire Aliou Diallo, l'Etat est en train de déployer des efforts pour offrir aux jeunes des opportunités d'emplois : «effectivement l'Etat du Sénégal est en train de déployer de gros moyens pour fixer les jeunes dans leur terroir. C'est dans ce cadre que Sédhiou est doté d'un programme des domaines agricoles communautaires (PRODAC), les fermes «Natangué», de fermes aquacoles, de programmes de formation et d'insertion de jeunes. Ces jeunes refusent d'exercer ici des activités agricoles alors que la tendance est la création d'entrepreneurs jeunes sur la base de leur propre initiative avec l'accompagnement de l'Etat».

Aliou Diallo de poursuivre : «curieusement, une fois en Europe, ce sont ces mêmes jeunes que vous retrouvez dans les plantations en train de faire la récolte des vignes, entre autres». Espace Migration et Développement de Sédhiou est un cadre paritaire porté par l'agence régionale de développement (ARD) de Sédhiou non seulement pour fixer les jeunes dans leur terroir de départ mais créer les conditions de retour aux expatriés. «Cet espace est un cadre de réflexion, de dialogue et de concertation sur les mécanismes de valorisation de la richesse que constitue la diaspora pour l'optimisation du lien migration et développement. C'est aussi un instrument de plaidoyer sur les problématiques liées à la migration et au développement, un outil de participation et de contribution de la diaspora à l'élaboration des politiques migratoires de développement dans la région de Sédhiou» a encore indiqué Aliou Diallo, le président de Espace Migration et Développement.

Des candidats potentiels existent toujours à Sédhiou et rien visiblement ne semble les en dissuader en désespoir de cause.

Sénégal

Foundiougne - Une soixantaine de morts dans des naufrages depuis janvier dernier (Croix-Rouge)

Plus d'une soixantaine de personnes sont mortes dans des naufrages dans le département de Foundiougne (Fatick,… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.