16 Mars 2017

Afrique: Elections à la CAF - Jour de vérité

Photo: ALLAFRICA
Ahmad Ahmad

Le Camerounais Issa Hayatou est opposé ce jeudi en Ethiopie au Malgache Ahmad Ahmad.

IIssa Hayatou peut-il perdre ? On s'est tous posé la question à un moment, même si le Camerounais semble bien parti pour rempiler pour un huitième mandat, ce jour à Addis-Abeba (Ethiopie) où se tient l'Assemblée générale de la Confédération africaine de football (CAF). L'élection du président pour la période 2017-2021 constituera en effet le point d'orgue des travaux, alors que l'instance fête ses 60 ans cette année. Avec ses 29 ans passés à la tête de la CAF, le président sortant bénéficie du soutien de bon nombre de présidents d'associations sur le continent. Les poids-lourds du football africain sont clairement à ses côtés.

D'ailleurs, la poursuite des réformes engagées pour un football africain plus fort est le principal axe de son programme. Histoire de laisser le travail abattu jusqu'ici parler pour lui. L'inconnue demeure tout de même dans cette élection où Issa Hayatou aura un challenger, à savoir Ahmed Ahmed. On avait souvent été habitué à voir des candidats jeter l'éponge au dernier moment. Mais, le président de la Fédération malgache de football croit en ses chances et entend aller jusqu'au bout pour, pourquoi pas, créer la surprise.

Toutefois, quoi qu'il arrive au terme du scrutin, cette élection va laisser des traces entre les fédérations. On a clairement observé des cassures entre la CAF et certains membres, adeptes du changement à tout prix. D'ailleurs, réuni avant-hier pour la dernière fois dans sa configuration actuelle, le Comité exécutif présidé par Issa Hayatou a recommandé à l'unanimité au Jury disciplinaire de la CAF de se saisir du cas du président de la COSAFA (Conseil des fédérations d'Afrique de l'Est), également président de la Fédération du Zimbabwe, Philip Chiyangwa. Ce dernier est accusé d'avoir multiplié les actions et déclarations portant atteinte à l'honneur de la CAF, son président et les membres du Comité exécutif.

On se souvient que le mis en cause avait réuni les membres de la COSAFA sans l'accord de la CAF et après des échanges virulents, pour apporter leur soutien à Ahmad Ahmad. A noter que le président de la FIFA, Gianni Infantino, assistera à l'élection de ce jeudi. Pour certains observateurs en effet, celui-ci serait derrière la candidature d'Ahmad Ahmad. Car c'est bien le contrôle de l'une des Confédérations les plus importantes, en termes de membres, qui est en jeu dans cette élection. Sa présence pourrait-elle changer la donne ? On le saura ce jour.

En savoir plus

Huitième candidature de Hayatou - Le Paul Biya du ballon rond

L'Assemblée générale élective de la CAF (Confédération africaine de football)… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.