16 Mars 2017

Zimbabwe: Ouverture du procès du pasteur Mawarire, leader de #ThisFlag

Photo: Evan Mawarire/Facebook
Evan Mawarire.

Ce jeudi 16 mars s'ouvre à Harare le procès du pasteur Mawarire, l'un des chefs de file de la contestation contre Robert Mugabe. Dans ce pays asphyxié économiquement, le gouvernement réprime méthodiquement toute contestation. Osant prendre la parole, Evan Mawarire est devenu un véritable héros populaire. L'issue de son procès sera scrutée de près par la population.

A peine avait-il mis les pieds dans l'aéroport d'Harare, en février dernier, qu'Evan Mawarire était arrêté par la police. Il rentrait de six mois d'exil en Afrique du Sud, où il avait fui après avoir été brièvement mis sous les verrous.

Inconnu du public il y a un an, le pasteur Mawarire est rapidement devenu une figure de l'opposition à Robert Mugabe. « Militant par accident », comme le rappelle sa sœur, Telda, ce père de famille de 39 ans n'est affilié à aucun parti politique. En avril 2016, il se demande comment payer la scolarité de ses deux filles, lorsque l'idée lui vient de se filmer chez lui.

Il apparaît le drapeau zimbabwéen autour du cou, dénonçant la corruption du régime et les conditions de vie difficiles. Et lance le hashtag « this flag » (ce drapeau). La vidéo devient virale et marque le début d'un large mouvement de contestation, inédit, dans ce pays dirigé d'une main de fer depuis 37 ans.

Depuis, le mouvement s'est peu à peu essoufflé face à la répression, malgré les appels du pasteur à poursuivre les manifestations. Aujourd'hui, M. Mawarire est accusé d'incitation à la violence et de tentative de sabotage du gouvernement.

En savoir plus

Report du procès du Pasteur Mawarire leader de la contestation

Au Zimbabwe, le procès de Evan Mawarire a été reporté au mois prochain. Le… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.