16 Mars 2017

Libye: La compagnie nationale du pétrole se déchire de nouveau

En Libye, une nouvelle division menace la Compagnie nationale de pétrole (NOC), ce mardi 15 mars.

Cette compagnie qui gère l'argent du pétrole libyen, principale ressource du pays, possédait deux branches depuis 2013, dont l'une est à Tripoli et l'autre, l'originale, est à Benghazi. L'année dernière un accord a été signé entre les deux branches pour réunifier la compagnie, mais un communiqué diffusé mardi par la section de Benghazi, remet le compteur à zéro.

Si l'on en croit ce communiqué, les deux branches de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) se désunissent, moins d'un an après l'annonce de leur fusion en juillet dernier. Curieusement, l'annonce est diffusée seulement quelques heures après la reprise du croissant pétrolier situé à l'est du pays par les forces du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de la Libye orientale.

La raison principale évoquée pour rompre cette fusion est, d'après le communiqué, l'absence du directeur général de la NOC, Mostapha Sonaallah, de la séance parlementaire dédiée à mettre en place les différents articles de cet accord. Selon ce communiqué, le point le plus important dans l'accord est l'installation de la NOC à Benghazi dans l'Est libyen, en application d'une décision gouvernementale de 2013.

Les autorités n'ont pas encore réagi

Mais la diffusion de ce communiqué, à ce moment précis, interroge : est-il juste une forme de pression exercée sur le gouvernement de Tripoli ? Ou exprime-t-il une volonté du camp Haftar de récupérer les revenus du pétrole dont les plus grands champs se concentrent dans l'est du pays ?

Quoi qu'il en soit, 24 heures après la diffusion de ce communiqué, ni la branche tripolitaine de la compagnie de pétrole ni le gouvernement d'union nationale, n'avait réagi.

Libye

Pourparlers libyens à Tunis - Les difficultés persistent

Entamée dimanche dernier 15 octobre, la deuxième étape des pourparlers libyens à Tunis… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.