16 Mars 2017

Maroc: Développement de l'Afrique - Hommes politiques et d'affaires se tiennent la main

Photo: Facebook
Ouverture à Casablanca du Forum international Afrique développement

Des acteurs du monde économique et des affaires, ainsi que des hommes politiques africains sont réunis les 16 et 17 mars 2017 à Casablanca au Maroc,dans le cadre du 5e forum international Afrique développement. C'est le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui a officiellement ouvert les travaux.

En dépit du fait que l'Afrique ait un taux de croissance économique élevé(en moyenne 5%), comparé à celui des autres parties du monde, elle demeure la dernière de la classe en matière de développement. En vue d'inverser la tendance, environ 1500 hommes politiques, d'affaires et économiques de 30 pays sont réunis les 16 et 17 mars 2017, à Casablanca au Maroc, pour tracer les bases d'un réel développement économique du continent. Le Burkina Faso est le pays invité d'honneur, et le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé le lancement officiel des échanges. Il a relevé, dans son allocution, que 72% des jeunes de 15 à 24 en Afrique croupissent dans la pauvreté.

Pourtant, a-t-il prévenu, dans 30 ans, la population active du continent atteindra un milliard de personnes et un Africain sur deux vivra en ville dans 15 ans. Au regard de ces chiffres, il a affirmé que les enjeux sont énormes et les défis à relever sont grands. Pour anticiper sur les problèmes, il est impératif, de son point de vue, que les acteurs politiques et les hommes d'affaires regardent dans la même direction et se tiennent la main. « Les politiques économiques que nous avons la responsabilité de définir et de mettre en œuvre doivent avoir pour unique objectif, la satisfaction des besoins fondamentaux des populations, avec pour cible principale, les pauvres et les plus vulnérables », a affirmé Roch Marc Christian Kaboré. En outre, il a souligné que pour booster le développement de l'Afrique, les choix des uns et des autres doivent être stratégiques, judicieux et courageux. C'est ainsi que l'Afrique et le reste du monde connaîtront une paix véritable et durable, a signifié le président du Faso.

Aussi, il a avancé que l'Afrique verra le bout du tunnel lorsque la mise en commun des efforts de ses différents pays et de ses espaces régionaux sera effective. «Nous devons prendre définitivement conscience que, au regard des besoins énormes auxquels l'Afrique doit faire face dans tous les secteurs, seule la mutualisation de nos efforts tracera les sillons de notre succès collectif. Dans ce sens, nous nous devons de renforcer et d'accélérer la dynamique de coopération intra-africaine. Il nous faut concrétiser le projet de Zone de libre-échange continentale, pour accélérer la libre circulation des personnes et des biens», a précisé le chef de l'Etat burkinabè. Faisant référence au Plan national de développement économique et social (PNDES), le Président Kaboré a indiqué que le secteur privé occupe une place de choix dans son pays. «Notre conviction étant faite que celui-ci saura jouer sa partition, soit à travers des investissements directs, soit par le mécanisme du partenariat public-privé», a-t-il insisté.

Un nouveau programme pour les femmes

A la suite de Roch Marc Christian Kaboré, le président directeur général de Attijariwafa Bank, Mohamed El Kettani, a remercié le Burkina Faso d'avoir accepté endosser le manteau de pays invité d'honneur du forum. A l'en croire, le forum qui est à sa 5e édition est né d'une volonté de voir le continent devenir une plateforme économique puissante au même titre ou plus que les autres, au profit de ses filles et fils. A l'écouter, le potentiel existe. « Il était devenu urgent de créer un espace de dialogue, d'échanges, de solidarité, de fraternité afin d'apporter notre contribution à l'intégration économique dont notre continent a tant besoin », a-t-il confié.

Il a également affirmé que depuis sa mise en route, le forum a mobilisé 6000 opérateurs économiques de 36 pays et occasionné près de 13 000 réunions d'affaires. Ces différentes rencontres ont abouti à des opportunités d'échanges et d'investissements. Les actions du groupe pour la promotion de l'entreprenariat ne se limitent pas à l'organisation du Forum. Il est aussi prévu l'année prochaine, de l'avis de Mohamed El Kettani, le lancement du programme « Stand up for africanwomen entrepreneurs ». L'objectif est de lever les obstacles pour apporter les soutiens dont ont besoin les femmes d'affaires. Après la cérémonie d'ouverture, le Président du Faso a inauguré le marché de l'investissement.

Dans cet espace, sept pays exposent leur modèle de développement. Il a, avant de rejoindre son pied-à-terre, assisté à la signature d'une convention de partenariat entre l'Agence de promotion des investissements du Burkina Faso et le groupe Attijariwafa Bank, apposée respectivement par les premiers responsables des deux structures, Bintou Diallo et Mohamed El Kettani. Plus de 50 hommes d'affaires conduits par le président de la Chambre de commerce et d'industrie du Burkina ont fait le déplacement de Casablanca.

En savoir plus

Forum Afrique développement - Les défis de la croissance inclusive au cœur des préoccupations

Ouvert ce jeudi à Casablanca, au Maroc, par le président du Burkina Faso, Roch Christian Marc… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.