17 Mars 2017

Ethiopie: Le bilan de l'éboulement en hausse

Près de 120 corps déjà extraits de la décharge de Koshe à Addis-Abeba, après la catastrophe du week-end dernier.

L'Ethiopie n'arrête de compter les morts de l'éboulement survenu dans la nuit de samedi à dimanche dernier dans la plus grande décharge près d'Addis-Abeba. Le dernier bilan au moment où nous allions sous presse faisait état de près de 120 morts déjà recensés. Le pays observe depuis mercredi trois jours de deuil national décrété par le Parlement en hommage aux personnes décédées dans ce pays de 100 millions d'habitants.

Negeri Lencho, ministre éthiopien de la Communication, a affirmé que les recherches se poursuivent et que la plupart des victimes sont des femmes. D'après des témoins et des rescapés, un flanc de la principale montagne de déchets de Koshe (saleté en amharique, principale langue du pays) s'est soudainement détaché et a emporté dans sa furie des habitations de fortune construites au-dessus. Les victimes sont dans l'ensemble des personnes vivant sur cette montagne d'ordures. La fouille des déchets leur permet généralement de trouver des objets susceptibles d'être revendus.

Mais, les habitants de Koshe affirment que cette catastrophe est due aux travaux de nivellement au sommet de cette montagne de fortune en vue de la construction d'une centrale au biogaz exploitant les ordures. Lesquels travaux auraient accentué la pression sur les flancs de la colline, causant ainsi l'éboulement. Du côté des autorités, l'on rejette ces accusations et soutient que cette tragédie résulte de l'activité des riverains qui creusent au quotidien la montagne d'ordures. Negeri Lencho a annoncé l'ouverture d'une enquête pour déterminer les causes exactes de cet accident et établir les responsabilités des uns et des autres.

Le ministre de la Communication a également fait savoir que le gouvernement apportera son soutien aux familles des victimes dans l'organisation des funérailles. L'année dernière, les autorités ont demandé aux fouineurs de déguerpir des lieux pour permettre le déroulement des travaux, mais beaucoup sont restés malgré les multiples avertissements. Depuis plus de 40 ans, Koshe est la principale décharge d'ordures où de nombreux habitants d'Addis-Abeba, ville de 4 millions d'âmes, tirent l'essentiel de leurs revenus en fouillant dans les ordures. Faisant fi des mauvaises odeurs et les risques de maladies.

Ethiopie

Chine-Afrique - La lutte contre la pauvreté au centre d'un atelier à Addis-Abeba

Présente sur le continent à travers des investissements colossaux et multiples, la Chine veut explorer… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.