17 Mars 2017

Cameroun: Système éducatif - Le forum national en gestation

La concertation hier à Yaoundé entre la commission interministérielle et les syndicats a ouvert des réflexions sur le contenu de ces assises.

Le climat de plus en plus serein entre le gouvernement et les syndicats des enseignants est propice à une réflexion constructive. Le Pr. Jacques Fame Ndongo s'en est félicité hier à Yaoundé, à l'ouverture de la 5e session du Comité interministériel chargé d'examiner et de proposer des solutions aux préoccupations soulevées par lesdits syndicats. Pour le ministre de l'Enseignement supérieur, chancelier des Ordres académiques, président dudit comité, c'est le temps de la préparation du prochain Forum national de l'éducation qui se tiendra au courant de l'année.

A ses côtés, le ministre de l'Education de base, Youssouf Adidja Alim et celui de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Zacharie Perevet. La rencontre d'hier, qui s'est tenue à huis-clos, a mobilisé les leaders des syndicats des enseignants opérant dans l'enseignement maternel, primaire, secondaire et supérieur. L'effectif de ces syndicats a été considérable, par rapport aux sessions antérieures, du fait de l'implication de plusieurs syndicats anglophones. Ceci est la conséquence, a noté le MINESUP, de la levée du mot d'ordre de grève et donc, d'un retour progressif à la normale.

Aussi, le Pr. Fame Ndongo a dit le soulagement de la communauté éducative, après la reconsidération des délais d'inscriptions aux examens nationaux et l'organisation des cours de rattrapages au profit des élèves des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Cette générosité des enseignants, a souhaité le président de la commission interministérielle, est attendue dans la conception et la validation des documents de références en vue de l'organisation du forum. L'enjeu de cette session est donc d'amener tous les acteurs des deux sous-systèmes (francophone et anglophone) à contribuer à l'organisation du forum, et surtout à permettre de cerner toutes les facettes des problèmes du système éducatif camerounais.

Cameroun

Mowha Franklin - «Certains leaders de la crise anglophone cherchaient le mobile d'obtention d'un statut d'exilé politique »

Camer.be est allé à Bamenda, l'un des fiefs d'intervention de Mowha Franklin, activiste que l'on ne… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.