17 Mars 2017

Cameroun: Un véhicule militaire saute sur une mine

Au moment où le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary monte au créneau pour saluer les exploits de l'armée camerounaise qui vient de faire libérer 5000 otages de Boko Haram, les membres de cette secte terroriste ont encore fait parler d'eux hier. Au petit matin, un pick-up de l'armée camerounaise qui patrouillait entre Zamga et Djibrili dans l'arrondissement de Mayo-Moskota sautait sur une mine.

Le bilan fait état de quatre militaires blessés. La pose des mines et explosifs est devenue le nouveau mode opératoire de Boko Haram ces derniers temps.

Pour rappel, le 22 novembre 2016, un véhicule militaire a sauté sur une mine faisant six blessés, dont deux dans un état grave, dans cette même localité de Djibrili, située à quatre kilomètres d'Achihashia, dans l'arrondissement de Mayo-Moskota. Pourtant, une opération baptisée Tentacule, lancée dans cette zone jusqu'à Kumshe et Ngoshe au Nigeria le 16 mars 2016 par l'armée camerounaise avec l'appui de la force multinationale mixte, a permis de neutraliser 20 combattants de Boko Haram, de faire 12 prisonniers et de récupérer un important arsenal de guerre.

Boko Haram semble avoir encore des capacités de nuisance, puisque le 13 mars 2017, c'est le soldat camerounais de la force multinationale mixte André Ganava qui tombait sous les balles de l'ennemi au front à Kumshe au Nigeria.

Cameroun

Galtier - Le coach de Saint-Etienne taclé par Assou-Ekotto

De Saint-Etienne, Benoit Assou-Ekotto n'en garde pas que de bons souvenirs. Dans une récente interview sur RMC,… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.