17 Mars 2017

Sénégal: Les priorités de l'éducation en Afrique mises en exergue

Diamniadio — L'utilisation des technologies de l'information et de la communication dans les politiques éducatives et la formation des enseignants doivent être considérée comme des priorités du secteur de l'éducation, au même titre que la gouvernance et l'adaptation des apprentissages à l'économie, ont soutenu plusieurs ministres participant à la Triennale 2017 de l'Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA).

"L'utilisation des Technologies de l'information et de la communication dans le processus d'enseignement est très important. Il ya au Rwanda une réelle politique des TIC dans la mise en œuvre des politiques éducatives avec l'installation d'infrastructures et d'équipements adéquats", a souligné le ministre rwandais de l'Education, Papias Malimba Musafiri, au dernier jour de cette rencontre internationale (14-17 mars).

Il prenait part à la table ronde ministérielle sur "les priorités de mise en œuvre dans l'éducation en Afrique".

"Il faut une approche optimale entre l'accès à l'éducation et l'équité. Nous adhérons à la mise en œuvre du fonds d'appui à l'éducation. C'est une bonne initiative", a ajouté le ministre de l'éducation du Rwanda.

Pour Kandia Camara, ministre ivoirienne chargée de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, "l'Afrique doit travailler à adapter l'éducation à nos cultures et notre économie".

"Les recommandations issues de cette rencontre doivent être traduites en un plan d'action détaillé avec un chronogramme précis", a-t-il dit.

S'inscrivant dans la même perspective, Jean Martin Coulibaly, ministre de l'éducation nationale et de l'alphabétisation du Burkina Faso, a souligné la nécessité de "maintenir les enfants à l'école et surtout" de donner "la priorité à la formation des enseignants".

Serigne Mbaye Thiam, ministre de l'Education nationale du Sénégal, s'est lui demandé "si l'Afrique sera au rendez vous des Objectifs de développement durable" (ODD) édictés par les Nations unies.

"Plusieurs défis dont celui de l'équité et de la gouvernance se posent au Sénégal. Des contrats de performance ont été signés avec les inspections d'académie et les inspecteurs pour améliorer justement la qualité de l'éducation" a ajouté M. Thiam.

Sénégal

Fatou Sow ou la réincarnation du féminisme africain

Le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (Codesria) a rendu un vibrant… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.