18 Mars 2017

Madagascar: Etudes réalisées par le FMI - Un séminaire de présentation hier à Anosy

Les impacts macroéconomiques des investissements publics ; la lutte contre la corruption ; le changement climatique et résilience. Ce sont les trois thèmes abordés hier, lors du séminaire de présentation des études réalisées par le FMI (Fonds Monétaire International).

Cette rencontre entre dans le cadre de la mission présidée par Marshall Mills, pour l'évaluation du programme FEC (Facilité Elargie de Crédit) ; et pour effectuer une consultation dans le cadre de l'article 4 du Statut du FMI. Selon les représentants de l'institution, tous les pays membres du FMI sont soumis à ce Statut. Présent lors de la rencontre, David Owen, directeur adjoint au sein de l'Institution pour le Département Afrique, a évoqué des avancées en faveur de la croissance économique, déjà constatées à Madagascar.

Selon lui, le défi concerne la poursuite de cette performance, sur le long terme. De son côté, le ministre des Finances et du Budget, Gervais Rakotoarimanana a indiqué que le Programme FEC et les réformes y afférentes ont été initiés et élaborés par le Gouvernement malgache et que le FMI ne fait qu'accompagner et soutenir. « Grâce aux efforts entrepris, les objectifs quantitatifs prévus ont été largement atteints. Les recettes d'impôts sont excédentaires de 36 milliards Ariary en 2016, et celles de la douane excédentaires de 12 milliards Ariary. Les dépenses sociales ont été au-dessus des attentes, atteignant 259 milliards Ariary, contre un objectif de 251 milliards Ariary », a-t-il noté. Nous en reparlerons...

Madagascar

Révision de la Constitution - La contestation est généralisée

La société civile a donné le ton quant à la révision de la Constitution. Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.