18 Mars 2017

Madagascar: Affaire Antsakabary - L'Etat au banc des accusés

Retour une fois de plus sur l'affaire d'Antsakabary. La CNIDH ou Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme est revenue de manière officielle sur ce drame lors d'une conférence de presse et elle a solennellement interpellé les autorités sur cette tragédie qui ternit gravement l'image de ces dernières.

Dorénavant, les pouvoirs publics ne peuvent plus avoir d'échappatoire et doivent sévir contre les responsables mis en cause.

Les faits ont été rapportés par les journaux et ont été étayés par de multiples témoignages. Les photos qui ont été publiées et qui circulent sur les réseaux sociaux sont parlantes. Mais les autorités n'en ont, comme à leur habitude, pas tenu compte, avançant leur version. La descente sur le terrain des membres du CNDIH a été déterminante et leur rapport est accablant. Ce qu'ils racontent ne peut être contredit, car ils n'ont négligé aucun détail de cette sordide affaire. L'écho de ce rapport va se faire sentir sur le plan international et devrait gêner le régime qui est en quête d'honorabilité. Certes, en matière d'atrocités et d'atteintes graves aux droits de l'Homme, il y a eu pire, mais cela ne peut pas excuser la gravité des actes qui ont été commis.

Qui plus est, ce sont les agissements de forces de l'ordre garantes du respect de la loi. L'opinion, maintenant, attend la réaction des pouvoirs publics. Leur réponse devrait être audible et à la mesure de l'ampleur du drame qui a eu lieu. Jusqu'à présent, les déclarations faites par les ministres concernés n'ont pas semblé très convaincantes. Le chef du gouvernement a bien sûr fait sauter un fusible, en limogeant le ministre de la Sécurité publique, mais cela ne peut pas suffire. Les faits sont graves et les responsabilités doivent être endossées par des autorités placées au plus haut niveau. Dans d'autres pays, cette affaire serait remontée jusqu'au chef de l'Etat et aurait provoqué une crise de régime.

Madagascar

D'Ivato au Palais des sports - Hommage des trois anciens présidents au professeur

L'inhumation du professeur Zafy Albert aura lieu samedi prochain. Selon le Premier ministre Mahafaly Olivier, le… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.