18 Mars 2017

Kenya: L'armée déployée dans la vallée du Rift après des violences meurtrières

Au Kenya, le président a annoncé vendredi 17 mars le déploiement de l'armée pour ramener le calme dans le nord de la vallée du Rift. Depuis plusieurs semaines, cette région est le théâtre d'affrontements sanglants causés par d'anciennes rivalités tribales et aggravés par la sécheresse qui frappe la corne de l'Afrique et par un contexte politique tendu à l'approche des élections.

« A partir d'aujourd'hui, ceux qui refusent de rendre les armes sont des ennemis de l'Etat et seront traités comme tels ». Ce sont les mots du président Uhuru Kenyatta sur Twitter, vendredi.

Dans le comté de Baringo, à 300 kilomètres au nord de Nairobi, les communautés Pokot et Tugen s'affrontent. Un conflit qui dure depuis des années, aujourd'hui aggravé par le manque d'eau et de nourriture. A Baringo, des dizaines d'écoles ont été fermées à cause des tensions, au moins 5 000 personnes ont été déplacées et une vingtaine de civils tués en un mois, selon une source locale.

La dernière attaque a eu lieu mardi, lorsque des bandits armés ont envahi le village de Mukutani, faisant neuf morts.

« Ce n'est pas possible dans un Etat de droit, affirme Eric Kiraithe, porte-parole du gouvernement kényan. L'armée est envoyée afin de soutenir le travail de la police locale. » Pas de précision cependant sur le nombre de soldats qui seront déployés.

Outre Baringo, les comtés de Pokot et d'Elgeyo Marakwet sont concernés, ainsi que Laikipia. Dans cette région connue pour les safaris, des groupes de paysans envahissent les ranchs privés à la recherche de pâturage pour leur bétail. C'est lors d'un de ces raids que Tristan Vorspuuy, ancien officier de l'armée britannique, a perdu la vie au début du mois.

Kenya

Odinga profite de la crise à l'IEBC pour appeler au boycott du scrutin

Alors que l'élection du 8 août a été annulée, le scrutin bis prévu le 26… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.