18 Mars 2017

Togonews (Lomé)

Togo: Un immense espoir de transformation sociale

L'éducation dispensée par l'école, sa fonction, son statut, sont et restent des éléments centraux du débat engagé en faveur d'une émancipation sociale.

Son rôle dans la formation des futurs citoyens en fait un instrument essentiel dans la formation des consciences et dans la détermination des modes de socialisation.

Apprendre, mais aussi apprendre à être, apprendre à faire.

L'éducation est un droit de l'homme, porteur d'un immense espoir de transformation sociale. La liberté, la démocratie, le développement humain durable reposent fondamentalement sur ce droit.

Le gouvernement fait d'importants efforts pour améliorer le système éducatif. On vient de le voir avec l'adoption de 30 mesures phares en faveur de l'enseignement.

Malgré tout, beaucoup d'obstacles demeurent.

Il en est ainsi des déperditions scolaires qui figurent au nombre des maux qui gangrènent le système.

Ce phénomène est d'autant plus pernicieux qu'en éjectant, de manière précoce, du système éducatif, une bonne partie des enfants, il provoque un énorme gâchis de temps et de ressources, réduisant ainsi, de manière drastique, les performances escomptées.

Mais des pistes novatrices de lutte sont engagées par les autorités togolaises depuis plusieurs années pour atteindre l'objectif de la scolarisation universelle.

L'une de ces innovations repose sur le développement des cantines scolaires avec la priorité donnée aux écoles des zones rurales, des zones présentant un déficit alimentaire ou un faible taux d'éducation et d'alphabétisation.

La création de cantines scolaires a permis d'augmenter les taux de scolarisation de manière significative.

On note ainsi un accroissement de 10% du nombre d'élèves dans les écoles bénéficiant de cantines et beaucoup plus d'assiduité. Les résultats de fin d'année l'attestent.

Cantines dans 304 établissements

L'objectif est de parvenir très rapidement à une couverture nationale de plus de 20%. Ce qui implique davantage de moyens et le concours des partenaires au développement car les investissements sont énormes.

Pour l'année scolaire 2016-2017, selon les chiffres officiels, 304 écoles dans 22 préfectures disposent de cantines scolaires. Ce qui représente 89.867 bénéficiaires. Rien que dans les régions des Plateaux et des Savanes, plus de 50.000 écoliers reçoivent des repas gratuits.

Les autres gagnants de ce projet, ce sont les agriculteurs. Les matières premières fournies pour la préparation des repas sont issues des producteurs locaux, à quelques kilomètres des établissements scolaires. C'est un autre volet intéressant de ce programme.

Cependant de nombreux problèmes persistent, notamment en terme de coordination et de formation.

Des difficultés qui pourront être surmontées grâce à l'assistance du PAM (Programme alimentaire mondial), qui vient de renouveler son aide pour les 15 prochains mois, et de la Banque mondiale.

Togo

Inclusion financière - Le pays s'engage

Le gouvernement togolais, conscient des enjeux en matière de développement, a lancé il y a… Plus »

Copyright © 2017 Togonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.