18 Mars 2017

Congo-Kinshasa: Lutte contre le changement climatique - L'implication des femmes du ministère de l'Economie forestière sollicitée

Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la femme, la direction départementale de la promotion de la femme de Pointe-Noire en partenariat avec les femmes du ministère de l'Economie forestière, du développement durable et de l'environnement de cette même ville, ont organisé le 17 mars une conférence débat sur le thème : " L'impacte du reboisement sur le changement climatique". La cérémonie a été patronnée par le directeur de cabinet du préfet de la ville océane, Jean Louis Banthoud

Cette école du savoir a regroupé plus de 300 femmes de tous les secteurs d'activé autour des exposés liés au changement climatique, dans l'objectif de contribuer efficacement à la marche vers le développement durable du pays. Cette conférence débat a eu lieu neuf jours après la création le 8 mars dernier à Tandu-Ngoma dans le district de Tshiamba-Nzassi par ces femmes du ministère de l'Economie forestière, du développement durable et de l'environnement, d'un champ communautaire de 9ha où, à peine 400 arbres fruitiers ont été plantés sur un espace de 2ha au profit des populations du département de Pointe-Noire mais aussi du Congo.

Face à cet éveil, Jean Louis Banthoud a félicité les femmes de son département d'avoir accepté de briser la monotonie pour lier l'utile à l'agréable en faisant un geste humanitaire qui sauve, notamment celui du planting d'arbre lors de la célébration de la105e journée internationale et la 43e journée nationale de la femme. « Ceci constitue une réponse très efficace au treizième objectif du développement durable. La conservation de la gestion durable des écosystèmes forestiers d'Afrique centrale en général et ceux du basin du Congo en particulier constitue à cet effet un enjeu mondial majeur pour l'avenir de l'humanité tout entière. Aujourd'hui, le principe du développement durable a atteint la conscience universelle et je vous en félicite. Une pareille prise de conscience collective, de bonne urgence qui engage un destin commun, est le symbole d'une réconfortante assurance, celle du triomphe de la raison sur le chao... », a martelé le directeur de cabinet qui a appelé ces femmes à la mise en œuvre effective des conclusions à l'issue de ces échanges.

De son côté, la représentante de la directrice départementale de la femme, a souligné que les femmes sont au cœur des communautés, leurs connaissances approfondies sur la gestion et l'utilisation des ressources naturelles sont essentielles à la lutte contre le changement climatique en particulier pour la gestion de l'eau et la préparation aux risques. « Les femmes et les filles représentent un potentiel énorme qui doit être intégré dans les solutions au changement climatique, leur pleine participation et leur leadership sont essentiels pour répondre aux effets climatique ».

Soulignant que le thème "Impacte du reboisement sur le réchauffement climatique" a suscité l'intérêt des femmes qui à travers ces échanges ont manifesté leur intérêt à lutter contre le changement climatique dès lors que les menaces écologiques liées au dérèglement climatique exposent les populations aux maladies, la famine et le mouvement migratoire.

Prenant la parole, la présidente du comité d'organisation, Emma Sylvie Gouamba a remercié les autorités départementales, tous ceux qui ont contribué à la réalisation de leurs activités du 8 mars. « Merci à toutes les exposantes pour le travail abattu et à tous les invités qui ont accepté de nous accompagner », a-t-elle ajouté.

Au sortir de cette conférence débat, les participantes ont apprécié l'initiative et l'excellence des exposantes. « Je suis tellement heureuse de sortir de cette salle, j'ai félicité toutes ces dames qui ont exposé. Elles ont maîtrisé leur sujet et nous avons appris beaucoup de choses sur le changement climatique, les gaz à effet de serre, la couche d'ozone et comment faire pour reduire le rechaufement climatique. L'assistance a aussi compris que si la forêt disparait, le stock de carbone retourne dans l'atmosphère. Le carbone libéré va contribuer au réchauffement de la planète. Je suis heureux que tout cela soit expliqué par les dames du ministère de l'économie forestière et de l'environnement", s'est rejoui, Delphine Ndonda.

Congo-Kinshasa

Plus de 20 mille réfugiés de la RD Congo à Lunda norte

21.116 citoyens de la République Démocratique du Congo (RDC) sont abrités dans la province… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.