18 Mars 2017

Congo-Kinshasa: Peinture - Deuxième expo "Sape na temps" de Dolet Malalu à l'espace Pictograma de Castellon

Plus d'une centaine de gens ont communié avec Dolet Malalu à travers ses tableaux, lors du vernissage de la deuxième expo "sape na temps", initiée par la commissaire de l'expo, Sylvie Sanchez Balaguer qui avait déjà organisé le premier événement en janvier dernier.

La deuxième exposition des tableaux de peinture de l'artiste rd-congolais Dolet Malalu avec le thème « Sape na temps » s'est déroulée dans la salle d'art de l'espace culturel Pictograma à Castellon, à quatre km de Villareal en Espagne. Le vernissage de cette expo a eu lieu, le 24 février 2017, sous la conduite de la commissaire de l'expo, Sylvie Sanchez Balaguer. L'on rappelle que l'œuvre picturale de Dolet Malalu se concentre sur feu la star de la rumba Papa Wemba, décédé sur scène au Femua en Abidjan en Côte d'Ivoire le 24 avril 2016.

Aussi, a-t-on noté, au cours de l'exposition, la performance et exhibition d'un sapeur, Blaise Mbuku, qui fut proche de Papa Wemba, ainsi que la présentation du dernier album posthume de Papa Wemba, « Forever ». L'exposition a connu un franc succès, avec plus ou moins cent cinquante personnes qui venaient par vague pendant trois heures pour admirer les tableaux de Dolet Malalu ; l'événement a été largement repris à la radio, la télé et dans les journaux locaux, permettant à des milliers d'espagnols de découvrir non seulement l'œuvre de Dolet Malalu, mais aussi de découvrir la « Sapologie » peinte par l'artiste congolais.

Rappelons-le, Dolet Malalu peint à Kinshasa et son art, comme il le déclare, « exprime la face cachée de la sape, notamment par son graphisme puéril et innocent, un peu comme si la sape était un jeu d'enfants auquel se livrent les sapeurs ». Pour lui, « La sape est au cœur de la vie des jeunes gens à Kinshasa, et en tant que phénomène de société, la sape influence considérablement la jeunesse kinoise ». « Ma peinture est une fresque brossée, non sans une pointe de cynisme de la société kinoise contemporaine », soutient le peintre qui s'intéresse à la sape depuis l'an 2000, quasiment vingt ans (1980) après la naissance de ce phénomène devenu pratiquement une idéologie avec Papa Wemba, Mumbele Stervos Niarkos, King Kester Emeneya, Djo Ballard, etc. Dolet Malalu pense que la sape renvoie à un échange culturel et au dialogue des peuples sur le sujet du vêtement, de l'accoutrement prétexte idéal pour le brassage des cultures.

Cette deuxième exposition, du reste réussie, s'inscrit dans la démarche entreprise par Sylvie Sanchez Balaguer de faire connaitre non seulement la sapologie peinte par Dolet Malalu sur ses tableaux, mais littéralement la culture rd-congolaise méconnue en Espagne. Et l'on apprend que Dolet Malalu a été choisi par le ministère de la Culture de RDC, parmi d'autres artistes, pour rendre hommage à Papa Wemba.

Congo-Kinshasa

Brebis galeuses

Les autorités au pouvoir en RDC développent un discours souverainiste chaque fois qu'on leur rappelle… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.