18 Mars 2017

Congo-Brazzaville: CSTC - La tenue du congrès retardée faute de finances

Le Confédération syndicale des travailleurs du Congo (CSTC) a prorogé, le 17 mars à Brazzaville, les mandats de toutes les instances de leur organisation à l'issue d'une session du conseil confédéral.

Cette reconduction des mandats découle du manque de subvention estimée à plus de cent millions de francs CFA, devant aider ladite organisation syndicale à tenir son prochain congrès ordinaire.

De ce fait, elle sollicite une subvention de l'Etat pour la tenue de son congrès en décembre 2017.

En outre, la CSTC déplore la non tenue des élections professionnelles qu'elle souhaite également en décembre prochain. Elle tient déjà à mobiliser sa base au niveau des départements pour ces futures échéances.

Le président de cette grande centrale, Elault Bello Bellard, a demandé aux membres de ladite organisation d'observer scrupuleusement les textes la régissant.

Rappelons que la Confédération syndicale des travailleurs du Congo est, depuis 1996, la plus grande centrale du Congo avec près de trois mille adhérents.

Congo-Brazzaville

Un film sur la pêche pour sensibiliser sur la baisse des captures

La grille des programmes de la télévision nationale congolaise s'est enrichie d'un nouveau documentaire,… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.