19 Mars 2017

Algérie: Les centres culturels islamiques pour parer aux risques des sectes et préserver la stabilité du pays

Oran — L'inspecteur général du ministère des Affaires religieuses et Wakfs, Bezzaz Lakhmissi, a affirmé dimanche à Oran le rôle "important" des centres culturels islamiques pour parer aux risques des sectes et préserver la stabilité du pays.

Dans une déclaration à l'APS en marge d'une rencontre nationale sur les centres culturels islamiques et leur rôle face aux défis intellectuels de l'heure, M. Bezzaz a souligné que ces centres ont un rôle "important pour faire face aux risques des sectes auxquels l'Algérie est confrontée", faisant savoir que des "cercles internationaux tentent d'introduire des idées pour déstabiliser le pays".

Le même responsable, qui présidait la rencontre comme représentant du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, a expliqué que ces tentatives ont pour objectif de "porter atteinte à la référence religieuse nationale, qui a longtemps préservé la stabilité de la société et sa cohésion", soutenant qu'"à travers la mosquée, nous oeuuvrons à faire face, dans la mesure du possible, à ces défis. Toutefois, il faut une implication de toute la société".

Au passage, il a salué le rôle des services de sécurité dans la lutte contre "certaines dérives de ces sectes".

L'inspecteur du ministère a également noté que les centres culturels islamiques représentent des espaces qui accueillant différentes franges de la société et un lieu où il est permis de discuter des idées et de tout ce qui touche à la société, à travers des clubs qui regroupent aussi bien l'élite que la base.

Saluant les efforts de ces structures pour faire connaitre et faire valoir la véritable culture islamique en dépit du manque de moyens matériels, M. Bezzaz a soutenu que le message de ces centres "renforce celui de la mosquée au sein de la société".

L'Algérie compte 41 centres culturels islamiques et la tutelle oeuvre à les généraliser à toutes les wilayas.

Se félicitant du thème choisi pour cette rencontre, M. Bezzaz a appelé à ce que les recommandations prennent en considération la vision des responsables de ces centres quant aux mécanismes à même de promouvoir le message de ces institutions.

Cette rencontre d'une journée est organisée par le Centre culturel islamique d'Alger en collaboration avec la direction des Affaires religieuses d'Oran, sous le patronage du ministère des Affaires religieuses et des wakfs.

Le programme de cette rencontre comporte des communications abordant la référence religieuse nationale face aux risques la menaçant, le rôle des médias face aux défis intellectuels et celui des réseaux sociaux, entre autres.

Deux ateliers ont été constitués autour des voies et moyens de construire une société d'information et d'électronique "immunisée" à travers des tribunes et des institutions religieuses nationales et les méthodes de gérer une activité culturelle religieuse réussie et efficace au service de la référence religieuse nationale.

Algérie

Rabat réagit aux déclarations de Messahel sur le royaume et l'argent du haschich

Le Maroc a annoncé samedi 21 octobre qu'il avait rappelé son ambassadeur en Algérie et qu'il avait… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.