19 Mars 2017

Ile Maurice: Drogue synthétique - Deux jeunes échappent à la mort

«Heureusement que j'étais là.» Voilà ce que déclare d'emblée Johnny, éducateur au sein de l'association AILES, de cité Mangalkhan, Floréal.

Pour cause, deux jeunes, qui étaient sous l'emprise de drogues synthétiques, ont bien failli y rester. «L'incident» s'est déroulé jeudi 16 mars, à l'heure du déjeuner. Johnny apprend que quatre jeunes ont consommé de la drogue synthétique et que deux d'entre eux sont en difficulté.

Lorsqu'il arrive à cité Mangalkhan, il constate que l'adolescent de 17 ans et le jeune de 20 ans sont allongés sur l'asphalte. L'un d'eux ne respire plus, l'autre est en proie à une crise. Johnny, qui a été formé pour reconnaître de tels cas, leur prodigue les premiers soins.

«J'ai positionné celui qui ne respirait pas sur le côté gauche et petit à petit, il s'en est remis. Quant à l'autre, j'ai continué à lui parler jusqu'à ce qu'il retrouve ses esprits.»

Les jeunes gens ont ensuite été pris en charge par des proches, qui avaient été alertés. Des cas similaires, Johnny en voit souvent, trop souvent. «La drogue synthétique bloque la respiration.

Avec mon expérience, je parviens aisément à savoir quand quelqu'un en a pris.» Et les consommateurs seraient nombreux, assure l'éducateur. Surtout à cité Mangalkhan. «Je ne comprends pas comment il peut y avoir autant de drogue qui circule.»

Ile Maurice

Saisie record d'héroïne - Navind Kistnah raconte son arrestation au Mozambique

Affaire Navind Kistnah: retour sur cette saisie record de drogue à Maurice. Le principal suspect dans… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.