19 Mars 2017

Congo-Kinshasa: Haut-Katanga - Les exploitants forestiers décrient la hausse du taux du permis de coupe du bois rouge

Lors d'une conférence de presse samedi 18 mars à Lubumbashi, l'Association des exploitants forestiers artisanaux du Grand Katanga (AEFAKAT) s'est insurgé contre la révision à la hausse de la taxe sur le permis de coupe de bois d'œuvre ou bois rouge. Au terme d'un arrêté signé par le gouverneur du Haut-Katanga le 18 février dernier, cette taxe est passée de 2 500 à 12500 dollars américains pour 50 hectares.

Pour les membres de l'AEFAKAT la «hausse exagérée» de cette taxe est illégale et ne leur permet pas d'exercer facilement leurs activités.

«Nous avons dit : 'ça ne va pas ça ! Ça n'a aucune base juridique», a déclaré le président de l'Association des exploitants forestiers artisanaux du Grand Katanga, Jean Lwamba.

Le gouverneur du Haut-Katanga, Jean-Claude Kazembe, a justifié son arrête provincial portant réajustement des taux d'acte d'agrément et du permis de coupe artisanale de bois d'œuvre par la nécessité et l'urgence de réorganiser l'activité de coupe de bois dans la province.

Il a affirmé avoir constaté l'absence d'un suivi strict de la coupe de ce bois, de sa commercialisation et son exportation. Cette situation, selon lui, ne permet pas de maitriser les statistiques de ces activités; ce qui empêche la province de mobiliser des recettes suffisantes pour la réalisation de sa politique environnementale.

Congo-Kinshasa

OCHA s'inquiète de l'épidémie de choléra dans les Kivus

En RDC, le sous-secrétaire général des Nations unies est actuellement en visite. Stephen O'Brien… Plus »

Copyright © 2017 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.