19 Mars 2017

Congo-Kinshasa: De bon augure

billet

Tandis que beaucoup n'y croyaient plus, la Conférence épiscopale nationale congolaise (CENCO) a réussi à ramener, jeudi dernier, le gouvernement et l'opposition autour de la table des négociations. On sait que les positions des deux parties divergent notamment sur la nomination d'un nouveau Premier ministre, la formation du gouvernement de transition ainsi que l'organisation des obsèques d'Etienne Tshisekedi, ancien président de l'Union pour la démocratie et le progrès social(UDPS) et ex leader du Rassemblement des forces acquises au changement.

Sur chacun de ces sujets, le désaccord a été total entre le gouvernement et l'opposition au point où l'accord de sortie de crise, signé le 31 décembre denier sous l'égide de la CENCO, n'a pas été mis en œuvre.

Non seulement l'accord de sortie de crise n'a pu être implémenté deux mois et demi après sa signature, mais aussi et surtout, de nouvelles violences ont assombri le climat politique de la République démocratique du Congo (RDC). 400 personnes ont été tuées lors des affrontements ayant opposé les forces de sécurité aux miliciens du chef coutumier Kamwina Nsapu au centre du pays.

Dans la province du Kasaï central, deux membres du groupe des experts de l'Organisation des Nations unies (ONU) pour la RDC et leurs quatre accompagnateurs ont été kidnappés. La tension est demeurée si vive dans cette province que mardi dernier, quelques miliciens ont tenté d'incendier la résidence du gouverneur.

Pour anticiper sur d'autres dérives, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a sollicité la prorogation du mandat de la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (MONUSCO) jusqu'au 31 mars 2018. Dès lors, la reprise du dialogue direct entre le gouvernement et l'opposition est de bon augure.

La CENCO y croit fermement pour abattre le mur d'incompréhension, trouver des solutions consensuelles aux différends et déboucher sur un accord définitif. Il appartient aux acteurs politiques congolais de partager la même conviction et de la traduire en actes concrets pour décrisper le climat politique.

Congo-Kinshasa

Assassinat de deux experts de l'ONU - L'Onu exige des explications de Kinshasa

La mort de deux experts onusiens dans le Kasaï Central continue de préoccuper au plus haut point les Nations… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.