19 Mars 2017

Afrique: RCK/USMA (1-0) - La «remuntada» n'a pas eu lieu au 4-Août

Une semaine plus tôt à Alger, les Faucons du Rail club du Kadiogo (RCK) étaient tombés (2-0) face aux joueurs de l'USM Alger. Un match qui s'était joué, rappelons-le, sans la présence des médias burkinabè, qui n'ont pu rallier la capitale algérienne faute au changement subit des conditions d'obtention de visa presse donnant accès au pays d'Abdelaziz Bouteflika.

Il fallait aux hommes de Kamou Malo remonter deux buts à Ouaga. Mais samedi dernier, les Orange-Noir n'ont pu inscrire qu'un seul but (1-0, score final), au grand dam de leurs supporters qui s'en sont pris au trio arbitral et aux joueurs algériens à la fin du match.

Le stade du 4-Août n'a pas fait le plein à l'occasion de ce match de la Ligue des champions africaine, mais l'affluence était considérablement au-dessus de ce que le Fasofoot donne de voir habituellement. L'opération «remuntada», la remontée si vous préférez, était le leitmotiv de tous.

Et dès l'entame du match ordonné par le Nigérien Abdoulaye Rhissa Almustapha, les locaux prennent les choses en main et s'établissent dans le camp des visiteurs sans toutefois parvenir à scorer, l'équipe de l'ancien sélectionneur des Etalons ayant fait le dos rond pour laisser passer l'orage du premier quart d'heure.

Domination stérile de Sydney Mohamed Sylla et de ses coéquipiers. La seule véritable sensation de cette première partie intervient à la 28e minute lorsque l'arbitre sanctionne Sayoud Amir (USMA), qui a refusé de jouer une touche juste pour perdre le temps.

Puis un bref échange verbal entre le juge central et le meneur de jeu algérien, et le Nigérien brandit le carton rouge. Le joueur aurait injurié l'arbitre qui évidemment ne l'a pas toléré.

Les remplaçants de l'USMA envahissent la pelouse, le banni refusant de sortir. S'ensuit un arrêt de jeu qui dura à peu près 5 minutes. Le RCK joue désormais en supériorité numérique mais n'arrive pas en profiter jusqu'à ce que la mi-temps intervienne.

A la reprise, Kamou Malo décide de lancer en même temps Aboubacar Sidiki Traoré et Mohamed Kahan en lieu et place respectivement d'Elisé To et d'Alex Asamoah. Coaching payant, puisque 8 minutes plus tard, Traoré enclenche une action ponctuée par des une-deux et conclue par une frappe limpide du gauche de Mohamed Kahan. Le 4-Août jubile.

A la 65e, le même Traoré perce la défense algéroise et prend appui sur John Jeremiah, mais son tir passe légèrement au-dessus des buts de l'excellent Zemmamouche Mohamed Lamine.

Les minutes s'égrainent et les hommes de Put instaurent un faux rythme. Les Faucons ont la possession de la balle mais n'arrivent pas à perforer le mur blanc en face. Les Algériens procèdent par contre et manquent même de scorer par deux fois.

A quelques minutes de la fin du match, Michael Ibeh, le virevoltant ailier du RCK, part en dribbles chaloupés mais est irrégulièrement stoppé.

L'arbitre, lui, a vu une grossière simulation. Il brandit alors un carton jaune à l'attaquant du Rail. Les choses resteront inchangées jusqu'au coup de sifflet final, qui envoie l'USMA en phases de poules de la Ligue des champions africaine. Les clubs burkinabè devront encore attendre.

L'excellent gardien algérien, Zemmamouche Mohamed Lamine, a compliqué la tâche aux joueurs du RCK

La tension a été vive durant toute la rencontre

Burkina Faso

An III, du crash d'Air Algérie - L'interminable combat contre une justice sélective

A la veille du 3e anniversaire du crash du vol AH5017, l'association des parents des victimes a donné une… Plus »

Copyright © 2017 L'Observateur Paalga. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.