20 Mars 2017

Congo-Brazzaville: Dessaler l'eau de mer à moindre coût

Dessaler l'eau de mer par distillation ou osmose inverse est actuellement très couteux en énergie. Une puce électronique vient alors en aide aux usines de dessalement d'eau de mer.

Alors que de plus en plus de pays souffrent en pénurie d'eau potable, les usines de dessalement d'eau de mer fleurissent un peu partout dans le monde : les capacités ont augmenté de 57% ces cinq dernières années, selon l'association mondiale de désalinisation. Problème, les procédés actuels (distillation et osmose inverse) sont extrêmement couteux en énergie.

Okeanos, une start-up créée en 2010, espère avoir trouvé la solution, grâce à une micropuce générant un champ électrique qui sépare le sel et l'eau.

Montées en série dans des cartouches, ces puces pourraient être utilisées à grande échelle. Mais elles seraient aussi utilisables dans des dispositifs portables pour des particuliers.

Congo-Brazzaville

Ebola - Des études révèlent la maitrise du Congo sur la maladie

Les résultats issus des enquêtes réalisées sur l'épidémie de la maladie… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.