20 Mars 2017

Afrique: Le pays élu à la vice-présidence de l'Alliance africaine pour le commerce électronique

Le directeur général du Guichet unique des opérations transfrontalières (Guot), Eugene Rufin Bouya, aura la charge d'exercer ce mandat au nom de la République du Congo

Réunis les 14 et 15 mars derniers à Nairobi au Kenya, lors de la 8e assemblé générale et de la 14e réunion du comité exécutif, les pays membres de l'Alliance africaine pour le commerce électronique (ACCE) ont élu le Congo à la vice-présidence de cette institution.

Le Kenya, pays hôte, a été élu à la présidence de l'assemblée générale, instance issue de l'amendement des statuts. Le Cameroun présidera, quant à lui, le comité exécutif en remplacement du délégué du Sénégal en fin de mandat après huit années à la tête de l'ACCE.

En effet, les assises de Nairobi ont permis à l'ACCE de faire le bilan de son action pour la promotion des guichets uniques africains, devenus des outils incontournables dans le cadre de la dynamisation des échanges intra-africains et ceux entre l'Afrique et le monde.

Ceci au moment où l'accord de Bali sur la facilitation des échanges vient d'entrer en vigueur. L'ACCE a saisi l'occasion pour appeler les dirigeants africains à renforcer l'action de leurs guichets uniques pour ne pas rester en marge des échanges mondiaux.

L'assemblée générale a également approuvé la réintégration de la Tunisie ainsi que l'adhésion de l'Union des conseils des chargeurs africains basée à douala au Cameroun. Plusieurs autres pays ont déposé leurs demandes d'adhésion que l'alliance entend examiner au cours de sa prochaine réunion à Accra au Ghana.

Les guichets uniques africains représentant le secteur public, les organisations du privé et les institutions issues du partenariat public-privé ont ainsi planché sur les questions liées aux défis de la mise en place des guichets uniques, aux standards et interopérabilité, ainsi qu'à leur impact sur le commerce extérieur.

La conclusion communément partagée à Nairobi souligne l'implication encore timide des pouvoirs publics africains dans l'accompagnement des guichets uniques face aux enjeux du commerce électronique.

Notons que le guichet unique est un environnement qui vise à accélérer et simplifier les flux d'informations entre commerçants et pouvoirs publics et à apporter des avantages significatifs à tous les acteurs intervenant dans les échanges transfrontaliers.

Au Congo, c'est le Guot qui a reçu du gouvernement la mission de simplifier les procédures et de faciliter les formalités administratives commerciales et douanières tout en réduisant les coûts de passage de marchandises aux frontières.

À ce titre le Guot est donc l'autorité de certification primaire des échanges électroniques en République du Congo. Le directeur général du Guot, Eugene Rufin Bouya, a été ainsi sollicité lors des panels pour exposer sur l'expérience du Congo en la matière, une expérience que la déléguée de l'Alliance asiatique pour le e-commerce appelle à capitaliser.

Par ailleurs, les participants aux rencontres du Kenya ont adressé une note de satisfaction au Congo pour l'organisation réussie, en 2014 à Pointe-Noire, des deux réunions phares de l'alliance.

Congo-Brazzaville

Les déplacés du Pool en situation nutritionnelle critique

Au Congo-Brazzaville, un tiers de la population du Pool a dû fuir en raison de la crise qui a éclaté… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.