19 Mars 2017

Burkina Faso: La couleur rouge de Airtel se mue en Orange

Airtel Burkina intègre désormais la grande famille de Orange. Les responsables du Groupe Orange ont été reçus en audiences, le jeudi 16 mars 2017 à Ouagadougou, par le chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba et la ministre en charge de l'économie numérique, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon. Ils leur ont dévoilé tour à tour, les ambitions du réseau.

Le réseau « Celtel» en 2000 est devenu aujourd'hui « Orange », en passant par «Zain» et «Airtel». L'arrivée de ce nouvel opérateur de télécommunication sur le marché burkinabè est enfin effective.

Pour donner plus de visibilité à cette société déjà présente dans plus de 30 pays du monde, les premiers responsables ont laissé leurs ''puces Orange" chez le Premier ministre Paul Kaba Thiéba et chez la ministre en charge de l'économie numérique, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon. « Le Premier ministre nous a fait part des attentes importantes qui sont celles du Burkina Faso.

Il a demandé à l'opérateur que nous sommes, de s'inscrire dans la dynamique du Plan national de développement économique et social (PNDES) et nous a rappelé combien le pays avait besoin d'un désenclavement, grâce au numérique pour développer des services et développer par ricochet, l'économie nationale».

C'est ce qu'a confié le PDG du Groupe Orange MEA (Afrique et moyen orient), Bruno Mettling, à la presse, le jeudi 16 mars 2017 à Ouagadougou, après un tête-à-tête avec le chef du gouvernement burkinabè. Il a souligné que M. Thiéba a insisté sur la responsabilité toute particulière qui est la leur, de répondre à ce grand défi du désenclavement.

A cette sollicitation, M. Mettling a dit prendre au nom du PDG de Orange, deux engagements, très forts. Le premier engagement à l'en croire, sera de faire une nouvelle liaison fibre-optique avant la fin de l'année 2017, qui va relier le Burkina Faso avec la Côte-d'Ivoire, via la Côte-d'Ivoire avec le Mali, qui viendra compléter la liaison fibre-optique, que le Groupe a déjà développée en direction du Ghana.

Pour le deuxième engagement il s'agira de renouveler tous les équipements mobiles les plus importants, dans le cadre de l'amélioration de la connectivité pour accueillir la 4G.

Il a indiqué que le Premier ministre a également relevé la problématique de l'emploi : « Il nous avait demandé, il y a de cela un an, que l'arrivée de Orange ne soit pas un moyen de réduction d'emplois.

Mais nous lui avons confirmé qu'au bout d'un an, nous n'avons pas réduit les effectifs du personnel, car notre ambition est d'être attentif aussi à l'enjeu social et à celui de développement des compétences », a soutenu M. Mettling.

Répondre aux attentes des populations

Avec la ministre en charge de l'économie numérique, Hadja Fatimata Ouattara/Sanon, les patrons de Orange ont noté que leur structure, quel que soit le pays où elle est présente, elle est toujours attentive aux besoins des populations et le Burkina Faso, qui entre dans cette nouvelle ''ère", ne fera pas non plus l'exception.

Mme Ouattara a, pour sa part, convenu que Orange est une marque de renommée internationale, et l'accueillir au Burkina Faso est un honneur.

« Nous pensons que, travailler avec cette société de téléphonie mobile, va créer plus de concurrences qui pourraient se traduire par une fluidification des communications téléphoniques, un accès à l'Internet haut débit à des prix acceptables au profit des utilisateurs des technologies », a-t-elle détaillé.

Le PDG du Groupe Orange MEA, Bruno Mettling a clarifié que d'ores et déjà, des enquêtes menées auprès des clients ont montré que Airtel est le réseau préféré des citoyens.

« Dans quelques semaines, de nouveaux Smartphones seront proposés aux utilisateurs à des prix accessibles, car l'expérience Orange, nous la devons au pays des Hommes intègres qui nous a fait confiance », s'est réjoui M. Mettling

Burkina Faso

Forum régional du Centre sur la sécurité - Pour la fusion de la police et de la gendarmerie

En prélude au Forum national sur la sécurité prévu du 24 au 26 octobre 2017, des fora… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.