19 Mars 2017

Afrique: Prix African Entrepreneurship Award 2017

L'équipe exécutive du prix African Entrepreneurship Award (AEA) de la Banque marocaine de commerce extérieur a rencontré les acteurs de la Maison de l'entreprise, le samedi 18 mars 2017 à Ouagadougou. Les échanges ont porté sur les modalités de participation au prix AEA et les opportunités de partenariat entre les deux institutions.

La Banque marocaine de commerce extérieur (BMCE) veut vulgariser davantage la mentalité entrepreneuriale au Burkina Faso à travers son prix African Entrepreneurship Award (AEA).

A cet effet, une équipe exécutive de l'AEA s'est entretenue avec les acteurs de la Maison de l'entreprise, le samedi 18 mars 2017 à Ouagadougou. Les échanges ont essentiellement porté sur les modalités de participation à ce prix et les opportunités de partenariat entre la Maison de l'entreprise et la BMCE.

«Avec les partenaires de la Banque marocaine de commerce extérieur, nous avons échangé sur les conditions du prix africain de l'entreprenariat qu'ils ont initié. Nous avons aussi parlé partenariat pour explorer d'autres pistes en faveur de la promotion de l'entrepreneuriat au Burkina Faso», a fait savoir le directeur général de la Maison de l'entreprise, Issaka Kargougou.

Pour le responsable d'accompagnement des entrepreneurs, Adil Lahbichi, par ailleurs membre de l'exécutif du prix African Entrepreneurship Award, l'équipe de la BMCE est venue s'imprégner de l'environnement de l'entrepreneuriat burkinabè et faire connaître le projet de l'AEA aux entrepreneurs à travers la Maison de l'entreprise.

«Le projet AEA est un prix d'environ 500 millions F CFA partagé chaque année entre les vainqueurs. Tout entrepreneur âgé de 18 ans au moins peut y participer», a-t-il expliqué. Aux deux premières éditions de ce prix, Adil Lahbichi, a relevé une faible participation des entrepreneurs burkinabè.

C'est d'ailleurs pour relever ce défi que l'équipe exécutive de l'AEA est au Burkina Faso. «Nous sommes venus au Burkina pour inciter les entrepreneurs à participer massivement à la troisième édition du concours de l'AEA», a-t-il soutenu.

L'appel à candidature, toujours ouvert

Pour ce faire, en collaboration avec la Maison de l'entreprise, la délégation de l'AEA entend recruter des partenaires mentors qui seront chargés d'accompagner les entrepreneurs en compétition pour ce prix pendant les différentes étapes.

La directrice du digital BMCE, par ailleurs, membre du comité exécutif de l'AEA, Laila Ahlafi, a noté que seulement 20 entrepreneurs burkinabè se sont, à ce jour, inscrits pour la troisième édition. «L'appel à candidature est toujours ouvert jusqu'au 28 avril 2017. Nous invitons tous les entrepreneurs à venir aimer notre page Facebook.

Ils y découvriront tout le contenu de notre projet. Les inscriptions se font sur le site web www.african-award.com», a-t-elle confié. Elle reste néanmoins convaincue que les porteurs de projets burkinabè seront nombreux à la troisième édition du prix AEA.

Au regard du potentiel entrepreneurial du Burkina Faso, le responsable d'accompagnement des entrepreneurs, Adil Lahbichi, est persuadé que les burkinabè seront mieux classés à l'édition 2017. «Avec les projets que j'ai vus, je suis sûr et certain que cette année, il y aura un finaliste sinon même un vainqueur burkinabè, cette année», a-t-il exprimé.

Cette initiative de la BMCE, pour Issaka Kargougou est la bienvenue. Car, à l'entendre, elle permettra de motiver davantage les jeunes à aller vers l'entrepreneuriat, qui reste la solution à la problématique du chômage au Burkina Faso.

«Nous savons tous que les autorités politiques, quelle que soit leur volonté, ne peuvent pas trouver une place pour chacun dans la fonction publique. Le seul recours, c'est le secteur privé. Donc nous encourageons toute initiative entrepreneuriale.

La Maison de l'entreprise réaffirme sa disponibilité à accueillir les entrepreneurs, à les prendre en charge, à les orienter vers les partenaires», a-t-il affirmé.

Et d'ajouter qu'il s'engage, en outre, à porter le message de l'AEA à l'ensemble des opérateurs économiques et des porteurs d'idée et de projets.

L'AEA est un prix africain qui récompense les meilleurs entrepreneurs sur la base de l'originalité et du caractère innovant de leurs projets. Chaque année, il prime une dizaine d'entrepreneurs.

Burkina Faso

«La faillite morale du chef d'Etat africain» - Le réquisitoire de Boureima Jérémie Sigué

C'est un condensé de 272 pages de réflexion qui pointe, sans complaisance, un doigt accusateur sur le… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.