20 Mars 2017

Congo-Kinshasa: Promotion des créations de mode - Carine Pala et le CMSCO exposent des collections inédites !

interview

Dans le cadre du mois de la femme, le Collectif des Modélistes et Stylistes du Congo, CMSCO, s'est résolument engagé de faire attendre sa voix, pour démontrer son apport dans le développement du pays. Constituée en majeur partie de femmes, cette corporation de créateurs de modes organise une grande exposition et vente publique de vêtements, du 27 mars au 1er avril 2017, au restaurant Esperanza, à Kinshasa.

Au cours d'un entretien accordé au journal La Prospérité (LP), la célèbre modéliste congolaise, Carine Pala, patronne et conceptrice de la marque «Okapi de la Mode», a expliqué la quintessence de cette initiative qui consiste à promouvoir le talent des couturiers en RDC. Ci-après, l'intégralité de cet entretien.

Le CMSCO organise une grande exposition et vente publique de vêtements, du 27 mars au 1er avril 2017, au restaurant Esperanza, à Kinshasa. Qu'est-ce qui justifie cette exposition ?

Cette exposition consiste à faire connaître et surtout, à propulser les talents de nos stylistes, en faisant découvrir leurs créations vestimentaires. Inciter et donner le goût à la population congolaise afin qu'elle s'habille localement avec des collections confectionnées ici à Kinshasa, par les stylistes et modélistes du pays.

Voilà l'idéal de cet événement. L'exposition s'inscrit dans le cadre de la campagne «Consommons Congolais» qui vise à valoriser les œuvres, les produits et autres biens fabriqués par les fils et filles du pays.

Qui en est l'initiateur ?

C'est le Collectif des modélistes et stylistes du Congo, «CMSCO», dont je suis la chargée des Relations publiques adjointe. Notre objectif est de soutenir la promotion et la visibilité de notre travail et aussi de renforcer la capacité des créateurs de mode évoluant au Congo-Kinshasa.

En 5 ans d'existence, nous comptons aujourd'hui un effectif de plus de 500 membres jusqu'à l'extérieur du pays. Il y a même des étrangers, tels que les camerounais, togolais dans le Collectif.

Quelle est sa particularité ?

CP: Non seulement nous voulons faire connaître et vendre nos produits au grand public, mais à travers cette exposition, nous sommes engagés à promouvoir la mode congolaise et surtout à valoriser les couturiers, stylistes congolais. En ce mois de mars, nous mettons en exergue les créations des femmes du Collectif.

Le caractère authentique de cette exposition se trouve aussi au niveau des variétés des styles avec de motifs et design hors pair en tissus artificiels et naturels, en pagne et autres sortes.

Y aura-t-il des figures emblématiques de la mode congolaise à cette exposition ?

CP: Tous les membres actifs du Collectif des modélistes et stylistes du Congo seront au rendez-vous pour exposer leurs nouvelles collections et marques de vêtements.

On aura, par exemple : OKASOL, Carine Pala OKAPI de la Mode, Fanny Mandina, Serah perfection, Clarisse Pasinya, Mamie Ludevo et tant d'autres créatrices, que le public va découvrir sur place. Chacun de nous a une particularité, une touche spéciale de créateur qui mérite l'attention de Congolais.

Quels types d'habillements seront au rendez-vous ?

CP: Toutes sortes de vêtements pour plaire à la population congolaise. Beaux et élégants, plusieurs articles sont exposés tels que des robes, blouses, jupes, pantalons, camisoles, chemises, vestes pour tout genre de manifestations (gala, mariage, conférence... ) sont à la disposition du public.

Il y a des tenues du jour et de nuit, des collections relaxes et classiques ainsi que des types de vêtements de soirée VIP pour toutes catégories de consommateurs notamment, enfants, adultes, femmes et hommes qui adorent l'élégance. Il y aura des accessoires et fantaisies (sac, boucle d'oreille, chaussures... ).

Cette exposition est destinée à tout le monde sans distinction de races, ni de rang social. Les stylistes, couturiers, tous vous convient à venir visiter et découvrir des vêtements, prêt-à-porter de toutes sortes, confectionnées à Kinshasa.

Croyez-vous à la réussite de cette expo-vente ?

CP: Si ! Venez visiter et acheter nos modèles des habits inédits basés sur les pagnes et autres tissus africains qui sont fabriqués par les Congolais et pour les Congolais.

C'est une occasion à ne pas manquer. Notre souci est de présenter au public congolais et étranger, les compétences créatrices et techniques des acteurs congolais en matière de la mode. Je crois au talent de chacun et chacune de nous.

Avez-vous un message particulier à adresser au public ?

Carine Pala: J'insiste sur le fait que l'expo-vente est destinée à la population. N'hésitez pas surtout parce que les prix sont abordables. Donc, nous vous invitons à faire le déplacement du restaurant «Esperanza», situé dans la commune de la Gombe.

Non loin de la société Africell. Une aubaine pour contempler les talents mais aussi pour soutenir les créateurs congolais, en achetant leurs marques d'habits made in Congo.

Congo-Kinshasa

L'ONU s'inquiète d'une augmentation des violations des droits de l'homme

En RDC, le nombre de violations des droits l'homme à caractère politique - restriction du droit de… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.