20 Mars 2017

Congo-Kinshasa: Dix-sept présumés bandits s'évadent d'un cachot de la police à Bukavu

Dix-sept présumés bandits se sont échappés du cachot du sous-commissariat de la police de Kadutu dans la nuit de samedi à dimanche 19 mars, à Bukavu (Sud-Kivu).

Ils se sont évadés quatre jours après leur arrestation et leur présentation devant la presse.

Le bourgmestre de Kadutu, Bekawo Munyole, pointe la complicité des policiers commis à la garde de ce cachot. Il dit craindre pour sa propre sécurité et celle des habitants de la commune.

Déçu, il estime que cette évasion s'apparente à une simple libération.

A Kadutu, certaines sources expliquent cette évasion par la vétusté du cachot de cette commune qui aurait permis aux détenus de s'enfuir.

Des habitants du quartier Tshipunda, dans la commune de Kadutu, disent craindre pour leur sécurité et redoutent que les évadés s'en prennent à eux.

Congo-Kinshasa

Un Congolais poignardé en plein jour par un sujet chinois

Pour le commissaire provincial de la Police nationale congolaise (PNC) de Kinshasa, l'auteur du coup de couteau - un… Plus »

Copyright © 2017 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.