20 Mars 2017

Sénégal: Première «adresse» officielle du nouveau Khalife Générale des Tidianes - Al Amine somme la classe politique au dialogue

Le nouveau Khalife général des Tidianes invite la classe politique sénégalaise au dialogue et au sens des responsabilités pour garantir la cohésion nationale et réfréner les postures d'affrontement qui pourraient conduire le Sénégal tout droit vers la guerre civile. Recevant en effet, samedi dernier, un parterre de personnalités (politiques, religieux et autres) venues lui présenter leurs condoléances, Abdoul Aziz Sy Al Amine s'est fait l'écho de son prédécesseur Al Makthoum dont l'une des dernières volontés a été d'appeler tous les acteurs à un dialogue politique franc afin de préserver le pays des tensions et de l'embrasement.

Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine a certainement prononcé avant-hier, samedi 18 mars, son premier discours officiel de Khalife et celui-ci a été axé sur la réconciliation des cœurs et des esprits, du Sénégalais avec lui-même et avec les institutions et des institutions avec les Sénégalais.

Recevant en effet sous une même tente, samedi dernier, religieux comme hommes de culture et hommes politiques, en présence d'une délégation envoyée par le Roi Mohamed VI du Maroc, le nouveau Khalife général des Tidianes a invité, dans un discours très poignant et fédérateur, les familles religieuses et les hommes politiques à taire les divergences, à l'union des cœurs et à se concentrer sur l'essentiel.

Se faisant, selon ses propres termes, l'écho de la dernière volonté de son prédécesseur, Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Maktoum, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine s'est adressé ainsi directement à la classe politique (opposition comme pouvoir).

Il a ainsi sollicité de la part des hommes politiques de s'épargner les uns des autres, surtout d'éviter les paroles blessantes qui pourraient susciter la haine et aboutir à un embrasement du pays.

En rappelant les dernières volontés de l'illustre disparu Al Maktoum, Al Amine a appelé au dialogue politique et à la réconciliation entre les politiques pour présager notre pays des tensions qui ont conduit certains pays arabes et occidentaux à la guerre civile.

Pour Al Amine d'ailleurs, ce dialogue et cette réconciliation des cœurs ne signifient en rien un abandon des convictions respectives, mais juste un canevas pour s'opposer en bonne intelligence, en respectant les règles élémentaires de la démocratie et en ayant comme crédo le pardon et la mansuétude, seul gage de paix, pour notre cher Sénégal.

Dans cette invite, le nouveau Khalife général des Tidianes s'est adressé aussi bien à l'opposition dont on notait la présence de membres comme Idrissa Seck de Rewmi, qu'au pouvoir en place dont la délégation venant de Bennoo Bokk Yaakaar, était conduite par Mor Ngom et Me Oumar Youm, ministre directeur de cabinet du chef de l'Etat.

Un président que le Khalife a interpellé directement dans son adresse en l'invitant à la mansuétude envers ses concitoyens et à être le président de tous les Sénégalais, lesquels sont sommés à leur tour d'accepter et de respecter le pouvoir établi.

Sénégal

Protection des enfants en ligne - La CDP décrie l'inefféctivité du Contrôle parental et la supervision

La CDP a engagé, durant le trimestre écoulé, une réflexion sur la révision de la loi… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.