20 Mars 2017

Afrique de l'Ouest: Basketball/Tournoi de la Zone 2 - Les «lions» touchent le fond à Bamako

L'équipe du Sénégal masculine de basket-ball devrait se transcender lors de la phase-retour du tournoi de la zone 2 pour pouvoir décrocher l'un des deux tickets qualificatifs pour l'Afrobasket 2017. La tâche s'est compliquée avec la deuxième défaite concédée hier, lors de la 3e et ultime journée du tournoi de Bamako. Surpris par le Syli de Guinée (55-68), les Lions ont été surclassés par le Mali (82-37) et largués à la 3e place de la compétition.

L'équipe nationale du Sénégal a touché le fond pour le compte lors de la phase-aller du tournoi de la zone 2 qualificative pour l'Afrobasket 2017. Surclassés la veille par la Guinée, les Lions ont reçu une gifle hier, dimanche 19 mars, face aux Aigles de Mali (82-37), leurs dernières adversaires. Une véritable désillusion pour une équipe du Sénégal qu'on plaçait à côté du Mali au rang de favori de ce tournoi à quatre.

Mais le réveil a été brutal pour la bande à Antoine Mendy. Victorieux à l'arrachée face au Cap Vert et cueillis à froid samedi par une surprenante équipe de Guinée, les Lions se devraient de relever leur basket pour au moins arracher une deuxième place en attendant le retour au bercail.

Mais les débats ont été autres. Ils vont encore subir et d'une manière outrageuse la domination des Aigles, très déterminés et plus incisifs dans tous les secteurs de jeu. Les Sénégalais n'ont en effet fait illusion qu'au cours des premiers échanges en collant aux basques des Aigles (7-7e 5e, 9-7, 7e). Car au terme du 1er quart temps qu'ils ont conclu sur la marque de (17-10), les Maliens, sous la conduite du puissant pivot Moussa Ballo et du virevoltant meneur Mamadou Kanté, vont passer à la vitesse supérieure, faire disjoncter la défense sénégalaise et creuser l'écart (27-14. 6e). Maladroits sur les tirs extérieurs et absents sur les rebonds défensifs, les Lions allaient simplement bafouiller leur jeu et ensuite vite marquer le pas (30-18. 8e). Les Maliens en profitent pour porter l'avance à 13 points à la pause (34-21).

Au retour sur le parquet, le Sénégal monte sa défense haute. Mais les nombreuses pertes de balles seront fatales et profitent au jeu de contre attaques mené par les Aigles. Ils ne tardent pas à faire le trou et larguer les Lions à 30 points à la fin du troisième quart-temps (61-31). Le 4e et dernier quart temps aura des allures de formalités pour l'équipe du Mali. Sans véritable résistance, le Mali en profite pour faire sauter le dernier verrou et corser l'addition (71-31. 3e). Sans solutions offensives et très approximatifs, les Lions ne tardent pas à abdiquer et laisser leurs adversaires finir en roue libre avec un matelas de 45 points d'avance (82-37).

Troisième de cette phase aller derrière la Guinée et le Mali, le Sénégal a encore son destin en main. Mais pour décrocher l'un des deux tickets qualificatifs pour le prochain Afrobasket de Brazza (18 au 30 août), il faudra se remobiliser pour créer le sursaut lors de la phase-retour du tournoi de la zone 2 prévue du 24 au 26 mars prochain au stadium Marius Ndiaye de Dakar. Une occasion sans doute pour effacer cette déroute que d'aucuns voient comme une véritable humiliation.

Il faut rappeler que lors de la précédente édition de l'Afrobasket de 2015 en Tunisie, c'était le Mali qui avait réussi à ravir l'unique ticket aux lions en s'imposant dans sa confrontation avec le Sénégal. Les Lions n'avaient dû leur qualification qu'en faveur d'un «Wild Card» ou invitation de la FIBA-Afrique.

Mali

Entraves à l'aide humanitaire - «Il faut protéger l'accès aux soins»

L'accès aux soins de santé demeure limité au Mali, notamment en raison de la… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.