22 Mars 2017

Algérie: Tlemcen - Station thermale de Chigueur, une destination privilégiée pour les cures et loisirs

Tlemcen — La station thermale de Chigueur, dans la wilaya de Tlemcen, est une destination privilégiée pour les citoyens à la recherche de cures et de loisirs, au vu des vertus curatives qui caractérisent les eaux de ce hammam minéral.

Cette station, dont les eaux atteignent une température de 30 degrés Celsius, a acquis une certaine notoriété à l'intérieur comme à l'extérieur du pays. Elle est fréquentée tout particulièrement par les citoyens voulant profiter des caractéristiques curatives de ses eaux, notamment ceux souffrant de lithiases calciques (calculs rénaux) et de maladies dermatologiques.

Hormis ses spécificités thérapeutiques, la station est considérée comme une véritable destination touristique, attirant de nombreux visiteurs et contribuant à l'essor du tourisme médical, à l'instar de Hammam Sidi El Abdelli et Hammam Boughrara, autres atouts de Tlemcen.

Cette station minérale, sise à 5 kilomètres de la ville de Maghnia et non loin de Boughrara, s'étale sur une superficie de 4 hectares et possède 2 hammams, l'un pour les hommes et l'autre pour les femmes, comprenant deux grands bassins et huit cabines, en plus de 12 bungalows se trouvant à proximité de la station pour héberger, 3.000 dinars la nuitée, les visiteurs venant de loin.

Deux sources principales alimentent la station, à l'est et à l'ouest, avec un débit de 40 mètres cubes par seconde. Cependant, seuls 40% des eaux sont exploités par la station. Le reste se perd dans les Oueds, indique le directeur de la station, Ayachi Amar.

Une destination privilégiée pour traiter les calculs rénaux

Les eaux chaudes de la station minérale de Chigueur, qui a ouvert ses portes dans les années 1980 du siècle dernier, se caractérise par ses vertus thérapeutiques qui ont fait d'elle la destination préférée des citoyens, de l'intérieur et de l'extérieur du pays, à la recherche d'une thérapie à même de pulvériser les calculs rénaux. En effet, plus de 50.000 visiteurs fréquentent, chaque année, cette station.

Parlant des capacités curatives des eaux de cette station, Hadj Moussa (65 ans), qui a fait le déplacement depuis la wilaya de Chlef et qui fréquente la station depuis les années 1980, a affirmé "Grâce à Dieu, j'ai été guéri des calculs rénaux après avoir bu de ces eaux, soulignant qu'il est nécessaire de consulter un urologue, après la visite, pour s'assurer, par radiographie, de la disparition des calculs rénaux.

"Nous avons beaucoup entendu parler de ce hammam par des gens qui l'ont visité avant nous, j'ai donc accompagné mon fils, qui souffre de calculs rénaux en vue d'une guérison", a fait savoir Hadja Fatma (72 ans).

Le directeur de la station affirme que 150 cas de guérison ont été enregistrés durant les trois dernières années après avoir visité la station, se référant à des témoignages, soulignant que la meilleure méthode pour guérir est de boire, à jeun, 4 litres d'eau et qu'il est préférable de revenir à la station.

Les eaux de cette station sont soumises à des analyses physico-chimiques à la demande, notamment de la direction du tourisme de Tlemcen afin de déterminer les taux de certains de des composants contenus dans les eaux de Chigueur et leur compatibilité avec les normes internationales des eaux minérales, particulièrement en matière du taux de nitrate, de phosphate, de phosphore d'ammonium, de zinc et autres matières aidant à guérir les maladies, a-t-on indiqué.

Il a été découvert que les taux de phosphate et de sulfate contenus dans les eaux de Chigueur procurent la guérison des calculs rénaux et des maladies dermatologiques, selon l'organisme chargé des analyses bactériologiques de ces eaux sis dans la commune de Boughrara, a-t-on ajouté.

A ce propos, un chirurgien spécialisé dans les maladies des reins et des voies biliaires exerçant à Tlemcen, Dr Bensmain Sidi Mohamed, a indiqué que jusqu'à présent, il n'y a pas de preuves scientifiques attestant des vertus thérapeutiques de Hammam Chigueur concernant le traitement des reins, expliquant qu'il existe plusieurs types de calculs dont certains peuvent disparaître après la consommation d'eaux minérales, notamment les calculs issus de l'acide urique et que le malade souffrant de calculs générés par le calcium ne peut s'en débarrasser que par la chirurgie.

Manque de commodités et de transport

Les visiteurs de cette station minérale entourée d'arbres de pin et d'eucalyptus se plaignent de l'absence de commodités nécessaires, notamment les restaurants et les cafétérias, voire même le transport, sachant que la plupart d'eux s'y rendent par leurs propres moyens de locomotion.

Pour y remédier, une étude de projet d'aménagement du site et sa dotation en restaurants, cafétérias, d'un parking et d'aires de jeu pour les enfants, ainsi que l'agrandissement des hammams a été lancée en 2014 pour un coût prévisionnel de 420 millions DA.

Cependant, le lancement des travaux reste tributaire de la disponibilité de ce budget, a-t-on appris à la direction du tourisme de Tlemcen.

De son côté, la commune de Boughrara a procédé à l'aménagement de la route menant à hammam Chigueur sur une longueur de 20 kilomètres dont les travaux ont atteint un taux d'avancement de 65 %, a indiqué le P/APC de cette commune, Benamar Fawzi.

Algérie

Le Maroc rappelle son ambassadeur à Alger

A la suite des déclarations gravissimes du ministre des Affaires étrangères de la République… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.