23 Mars 2017

Algérie: Pêche et aquaculture - Visite d'une délégation d'experts algériens et de l'Union européenne à Mostaganem

Mostaganem — Une délégation d'experts algériens et de l'Union européenne est en visite à Mostaganem, dans le cadre de l'exécution du programme de diversification de l'économie à travers le secteur de la pêche et de l'aquaculture (DIVECO 2), a-t-on appris jeudi du directeur de wilaya de la pêche et des ressources halieutiques.

Tewfik Rahmani a indiqué, dans une déclaration à l'APS, que les experts sont spécialisés dans l'amélioration du rendement des poissonneries de gros situées au niveau des ports, la participation des professionnels à la gestion et la distribution efficace des produits de pêche.

Lors de cette visite de deux jours, entamée mercredi, les experts ont inspecté la poissonnerie de gros du port de pêche et de plaisance de Salamandre où ils ont rencontré les professionnels, notamment les armateurs et les commerçants des produits de pêche pour discuter de certains aspects liés à la gestion.

Dr Zoubir Sahli, expert en économie alimentaire, qui fait partie de la délégation, a indiqué que le programme comporte tous les aspects liés au secteur de la pêche et de l'aquaculture, à l'instar de la formation dans le domaine sanitaire des produits de la pêche et de l'aquaculture, l'assistance technique dans le domaine des statistiques, ainsi que la fourniture d'équipements informatiques. .

Il est à signaler que la wilaya de Mostaganem fait partie des wilayas pilotes ayant bénéficié du programme DIVECO 2 , à l'instar des wilayas d'Alger, Annaba et Aïn Temouchent.

De son côté, Jean Michel Laury, expert dans la commercialisation de poissons à l'Union européenne a souligné, à l'issue de la visite au port de Salamandre, la nécessité de moderniser et d'améliorer le rendement des poissonneries, ainsi que l'amélioration de l'opération de commercialisation

afin de fournir un produit de qualité, dans de bonnes conditions sanitaires, ajoutant que la wilaya de Mostaganem est dotée d'installations et de structures de pêche selon les normes en vigueur et peut contribuer à développer ce secteur et commercialiser des produits sains et dans de meilleures conditions.

Cette visite entre dans le cadre d'une convention entre l'Algérie et l'UE dans les domaines de l'agriculture et de la pêche et de l'aquaculture visant l'application de ce programme financé par l'UE à hauteur de 15 millions d'euros, a-t-on indiqué.

D'autre part, Tewfik Rahmani a indiqué que l'objectif de ce programme est de contribuer à la diversification de l'économie et au développement durable dans le pays, un objectif assigné au plan national "Aquapêche 2020"..

Le programme permet également de renforcer les moyens d'encadrement et de gestion nécessaires pour la mise en place de la stratégie du secteur, ainsi que la promotion et la valorisation des filières de la pêche et de l'aquaculture, de la production à la commercialisation, ainsi que le renforcement des capacités des organisations professionnelles, notamment les chambres de wilaya de pêche et d'aquaculture et les associations liées au secteur, a indiqué la même source.

Algérie

Médias - Le pays ouvre la porte à l'existence officielle des chaînes privées

Alors que le secteur de l'audiovisuel algérien était monopolisé par l'Etat depuis des… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.