24 Mars 2017

Seychelles: Un nouveau projet de pêche financé par l'UE est en cours sur une des îles du pays

Un projet financé par l'Union Européenne pour la construction d'un marché et d'une épicerie à La Digue, la troisième île la plus peuplée des Seychelles, a commencé.

Le projet coûte 201 000 $ (2,7 millions de roupies des Seychelles) et bénéficiera à plus de 60 pêcheurs sur l'île.

« Au lieu de vendre les poissons directement de notre bateau sur la plage, nous pourrons bientôt les exposer correctement », a déclaré Ray Payet, le président de l'Association des pêcheurs de La Digue.

Payet a indiqué que les pêcheurs de La Digue qui pratiquent principalement la pêche artisanale à l'aide de pièges à poissons et de lignes ne manquent jamais de possibilités de vente pour leurs produits en raison de la forte demande dans l'industrie touristique.

La pêche est la deuxième partie la plus importante de l'économie des Seychelles (Seychelles News Agency) Licence Photo: CC-BY

L'UE finance également la construction de quatre unités de transformation du poisson à Bel Ombre, un district du côté nord de Mahe, l'île la plus peuplée des Seychelles, un archipel de 115 îles dans l'océan Indien occidental.

Ce projet coûte environ 669 000 $ (9 millions de roupies des Seychelles) et entre dans sa phase finale. Il comprend l'extension d'un entrepôt de débarquement qui bénéficiera aux pêcheurs de la région.

Lors de sa visite aux Seychelles récemment, Joao Aguiar Machado, Directeur Général des Affaires Maritimes et de la Pêche de l'UE, a déclaré que les projets «faciliteront le travail des pêcheurs, valoriseront leurs produits et cela bénéficiera ainsi à leurs clients ».

Machado a ajouté que l'UE espère explorer d'autres domaines de coopération avec les Seychelles en particulier pour trouver des moyens de sauver l'océan.

Les pêcheurs de La Digue qui pratiquent principalement la pêche artisanale à l'aide de pièges à poissons et de lignes ne manquent jamais de possibilités de vente pour leurs produits en raison de la forte demande dans l'industrie touristique. (Seychelles News Agency) Licence Photo: CC-BY

La pêche est la deuxième partie la plus importante de l'économie des Seychelles et le chef exécutif de l'Autorité de la Pêche aux Seychelles « Seychelles Fishing Authority » (SFA), Bernard Arnephy, affirme que «l'autorité explore les moyens d'encourager les jeunes à rejoindre ce secteur».

Les Seychelles et l'UE ont des liens bilatéraux solides depuis 1987 et le plus grand partenariat est dans le secteur de la pêche.

Lors de sa rencontre avec le Président des Seychelles, Danny Faure, en février, l'ambassadeur et chef de la délégation de l'UE pour les Seychelles, Marjaana Sall a déclaré avoir discuté des questions d'intérêt commun et ayant de la valeur pour les Seychelles et l'Union européenne telles que le renforcement des capacités des différentes institutions des Seychelles, le changement climatique, la sécurité maritime, le commerce et l'investissement, et la pêche parmi d'autres.

Sall a déclaré, « Il y aura également un nouveau programme sur l'accord de partenariat économique, un montant de 10 millions d'euros dans le but de soutenir la capacité des Seychelles à bénéficier de son économie.

Cela pourrait être dans les secteurs de la pêche ou du tourisme, des petites et moyennes entreprises, et le renforcement de l'environnement des affaires ».

Seychelles

Epidémie - Un cas de peste importé confirmé aux Seychelles

L'épidémie de peste à Madagascar a été exportée aux Seychelles. Ce pays aurait… Plus »

Copyright © 2017 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.