27 Mars 2017

Afrique: Conférence des Ministres Africains de l'Economie et des Finances - Le fiasco de Dakar

Photo: Lejecos
ECA

Suite à la Conférence des experts de la Commission Économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) et l'Union Africaine (UA), la Conférence des Ministres Africains des Finances qui était prévue du lundi 27 au mardi 28 mars 2017 est reportée à une date ultérieure.

L’information est contenue dans une note du Ministère sénégalais de l’Économie, des Finances et du Plan, datée du dimanche 26 mars 2017. La nouvelle était déjà attendue suite à l’annulation de la conférence de presse devant exposer aux journalistes les enjeux de la Conférence des Ministres qui était prévue les 27 et 28 Mars 2017 au Centre International de Conférence Abdou Diouf de Diamniadio (Cicad).

Cette annulation sonne comme un échec aux yeux de plusieurs participants interpellés dans les couloirs de l’hôtel King Fahd Palace de Dakar qui abritait les travaux de la réunion du Comité d’experts de la CEA et de l’UA. C’est l'avis de cette dame présidente d’une Ong africaine, très dépitée par cet imprévu. « Cette annulation est historique. Jamais dans l’histoire de l’Union Africaine, on a enregistré un tel spectacle ». Avant de se désoler : « c’est vraiment écœurant et dommage car cette rencontre est cruciale pour la mise en œuvre de l’agenda africain en matière de développement ».

Dans les couloirs beaucoup s’étonnent sur l’incidence financière que ce fiasco va engendrer. Des centaines de personnes ont fait le déplacement pour prendre part aux réunions. « Comment peut on investir énormément d’argent pour faire venir autant de personnes avec tout ce que cela implique en terme de prise en charge pour les réservations d’hôtel, les titres de voyage, les perdiem, les moyens logistiques déployés…et finir en queue de poisson d'une telle façon ?», lance ce monsieur, membre d’une des délégations étrangères.

Certaines indiscrétions parlent de budget à coût de milliards de Francs Cfa. Très remonté par ce revers, notre interlocuteur estime que ce sont ce genres d’impairs qui retardent l’Afrique et qu’il sera difficile de se rattraper dans un contexte où l’agenda international est suffisamment chargé. « On perd du temps et de l’argent dans un contexte où les besoins sont énormes pour le continent», s’indigne-t-il.

Ce report de la conférence des Ministres Africains de l’Économie et des Finances n’est pas vraiment surprenant. Cette décision était attendue depuis l’impasse notée lors de la 10ème Réunion Annuelle conjointe CEA-UA. Un blocage dû à un refus catégorique du Royaume du Maroc de siéger aux côtés de la délégation sahraouie. Un obstacle qui a chamboulé tout l’agenda du comité d’experts. Les délégués ont passé la plupart de leur temps à se tourner les pouces et à se rafraichir lors des pauses-café, qu’à échanger sur les dossiers devant permettre d’avancer vers des résolutions pour faciliter le travail aux Ministres africains de l’Économie et des Finances.

Certains commentateurs ont relevé la part de responsabilité des autorités sénégalaises. A leur avis, la diplomatie sénégalaise en particulier prend un grand coup avec cet échec cuisant. Pour notre interlocutrice évoquée plus haut, le pays hôte doit en vouloir à lui-même car son ministre de l’Économie et des Finances, M. Amadou Ba et son homologue des Affaires Étrangères, M. Mankeur Ndiaye, auraient dû  intervenir pour essayer de décanter la situation. Deux ministres qui seraient aux côtés du Président sénégalais, Macky Sall, lors de sa tournée dans des pays africains et européens. Est-ce que la présence du Ministre du Budget, M. Birima Mangara qui a présidé l’ouverture des travaux de la Réunion du Comité d’experts ainsi que d’autres techniciens du département de l’Économie et des finances, et de celui des Affaires étrangères, aurait suffit pour marquer la présence sénégalaise dans cette importante rencontre?

On peut tout de même retenir que les manifestations parallèles  qui se sont déroulées les 25 et 26 mars au même lieu, ont sauvé la face de ces assises CEA-UA à Dakar. Des rencontres qui ont permis aux organisations initiatrices de cette rencontre conjointe de tenir la Dix-huitième réunion du Mécanisme de coordination régionale pour l’Afrique (MCR-Afrique).

A cela, s’ajoutent les panels qui ont planché sur, entre autres, le Financement de la santé en Afrique et le tableau de bord africain du financement intérieur de la santé, la Stratégie de renforcement des capacités aux fins de la planification du développement, le Nouveau Programme pour les villes et dividende démographique : investir dans la jeunesse africaine, l’étude d’impact sur les droits de l’homme de la Zone de libre-échange continentale, Réduire les frais d’envoi de fonds en Afrique, Lancement de Profils pays…

Au delà de ce fiasco de Dakar, il faudra très rapidement tirer les leçons qui ont mené droit dans le mur. Cela est un impératif si le continent tient non seulement à sa cohésion mais également à faire avancer les dossiers urgents qui sont sur la table des dirigeants du continent.

En savoir plus

La CEA et l'UA appellent à tirer profit du dividende démographique

La Dixième réunion annuelle conjointe du Comité technique spécialisé de l’Union… Plus »

Copyright © 2017 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.