27 Mars 2017

Madagascar: Le passage du cyclone Enawo fait craindre une montée du paludisme

Photo: NASA Goddard MODIS Rapid Response Team
On March 6 at 10:10 UTC (5:10 a.m. EST) NASA's Aqua satellite captured this visible image of Tropical Cyclone Enawo approaching Madagascar.

En 2016, un peu plus de 4 900 cas graves de paludisme ont été recensés à Madagascar contre plus de 10 752 en 2013. La maladie véhiculée par le moustique anophèle femelle semble régresser. Pourtant une recrudescence de l'épidémie est à craindre, surtout après le passage du cyclone Enawo, il y a un mois.

Dans la commune de Sakaraha, six enfants seraient morts du paludisme ces deux dernières semaines. Les cas de malaria dans cette zone pourraient s'expliquer par la multiplication des mines illégales de saphirs qui s'étendent sur plus d'une centaine de kilomètres et qui attirent des milliers de personnes.

Selon le professeur Arsène Ratsimbasoa, directeur du programme national de lutte contre le paludisme, « plus de 5 000 personnes n'ont pas été recensées dans cette zone et n'ont donc pas reçu de moustiquaires imprégnées ».

Dans toute la Grande Ile, l'enclavement des villages rend en effet l'accès aux soins difficile. De nombreux villageois peuvent marcher des jours avant de trouver un centre de santé de base.

Un enclavement qui s'est accentué après le passage du cyclone Enawo, il y a un mois. Inondations, routes coupées, les autorités sanitaires ont de grandes difficultés à acheminer les médicaments et les moustiquaires imprégnés surtout dans le nord-ouest du pays.

Avec Enawo, le ministère de la Santé craint ainsi une recrudescence du paludisme. En effet, les eaux stagnantes générées par les inondations favorisent la reproduction et donc la prolifération des moustiques.

En savoir plus

Cyclone Enawo - Madagascar lance un «appel éclair» à l'aide internationale

Le cyclone Enawo a fait 81 morts, 253 blessés et plus de 430 000 sinistrés. Un bilan définitif qui… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.