26 Mars 2017

Algérie: Pêche et aquaculture - Les professionnels bénéficient de prestations d'assurances de personnes

Alger — Une convention cadre a été signée dimanche à Alger entre la Chambre Algérienne de la pèche et l'aquaculture et la société des assurances de personnes " le Mutualiste" filiale de la Caisse nationale de la mutualité Agricole (CNMA) portant sur l'assurance des pêcheurs et tous les intervenants dans les domaines connexes.

Le document a été paraphé par le directeur général de la Chambre Benali Medjdoub et le Dg du Mutualiste Mohamed Rafik Ben Moueffek lors d'une journée nationale d'information sur l'assurance dédiée aux opérateurs du secteur de la pêche et l'aquaculture, en présence du ministre de l'Agriculture, du développement rural et de la pêche Abdesselam Chelghoum.

En outre, il a été procédé à la signature de plusieurs contrats d'assurances entre "le Mutualiste" et des investisseurs relevant du secteur et activant notamment dans la filière de la pêche au thon et l'aquaculture.

La convention, "revêt une importance capitale dans la mesure où elle va offrir des avantages aux pécheurs et tous les travailleurs intervenant dans les domaines connexes et complémente d'avantage le travail engagé par d'autres organismes de sécurité sociale", a souligné Benali Medjdoub.

Les pêcheurs vont bénéficier de prestations d'assurance complémentaires adaptées à leurs besoins et à leur situation, et ce dans le domaine de la prévoyance, la santé, l'assistance médicale et l'épargne, a-t-il précisé.

La convention garantit à tous les pêcheurs souscripteurs de percevoir des indemnités en cas de décès accidentel et un capital proportionnel en cas d'invalidité, mais aussi de remboursements des frais médicaux et pharmaceutiques.

Le souscripteur paie ainsi 20% de la prime d'assurance tandis que la Caisse nationale pour le développement des activités de la pêche et l'aquaculture (CNDAPA) couvre les 80% restants selon le même responsable, ajoutant que les cotisations annuelles des pêcheurs sont fixées à 12% au lieu de 36% appliquées dans d'autres secteurs d'activité.

Selon les chiffres avancés lors de cette rencontre, quelque 30.000 pêcheurs sur les 49.000 inscrits sont affiliés à la Caisse nationale des assurances sociales(CNAS).

Pour sa part, Ben Moueffek s'est dit "optimiste quant à l'impact de cette convention sur le rendement de la filière puisque elle vise essentiellement l'amélioration et le renforcement de la sécurité sociale pour les pêcheurs, un métier qui nécessite un accompagnement durable sur le plan assurance".

Le ministre a, quant à lui, relevé l'importance de vulgariser la culture d'assurance des personnes auprès des pêcheurs et tous les autres intervenants dans les domaines connexes, en soulignant que le taux de participation des assurés est symbolique dans le but aboutir à une protection total des pêcheurs.

Il a appelé à élargir cette opération aux agriculteurs, aux éleveurs, et aux salariés du secteur de l'agro-industrie et de l'agro-alimentaire, affirmant que l'objectif était d'arriver à produire 100.000 tonnes de poisson dans le filière aquacole.

Le ministre a par ailleurs fait part d'un projet pour la modernisation des méthodes de gestion du secteur dans le secteur à travers la numérisation des différentes filières du secteur.

Algérie

Le Président de la République reçoit un envoyé spécial de son homologue algérien

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a reçu, en audience, jeudi au… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.