28 Mars 2017

Gabon: Dialogue politique - Le jour-J

Photo: Fraternité Matin
Jean Ping

Les pourparlers qui s'ouvrent ce mardi à Libreville devraient permettre à terme au pays de se remettre de la longue crise post-électorale.

Les Gabonais ont rendez-vous dès ce mardi et ce jusqu'au 10 mai prochain avec l'histoire. Le dialogue politique qui s'ouvre ce jour est présenté comme une occasion de s'asseoir autour d'une même table et se regarder droit dans les yeux pour laver leur linge sale en famille.

Car, depuis l'annonce des résultats de la présidentielle du 27 août dernier qui a connu la réélection d'Ali Bongo Ondimba, le pays est perturbé par une crise socio-politique qui n'en finit pas.

Le Gabon est divisé. D'un côté, les soutiens de l'opposant Jean Ping qui réclament à cor et à cri la victoire de leur candidat. De l'autre, les partisans du président réélu qui ne l'entendent pas de cette oreille.

Du coup, les deux camps se regardent en chiens de faïence. Pour remédier à cette situation, Ali Bongo Ondimba a initié un dialogue politique qui se veut inclusif et sans tabou pour permettre aux leaders d'opinion issus de la société civile, des confessions religieuses et de la scène politique gabonaise de s'exprimer en toute liberté.

Dans une interview accordée la semaine dernière au quotidien français Le Monde, le Premier ministre, chef du gouvernement gabonais est revenu sur les enjeux de ces assises qui, à son avis, sont une occasion idoine à saisir par les Gabonais pour définitivement tourner cette page sombre.

«Un impératif, car il n'y a pas d'alternative crédible pour permettre au Gabon de sortir de la situation tendue qui a prévalu au lendemain de la présidentielle. Il faut bien que les acteurs politiques discutent sans tabou de tous les sujets qui fâchent.

Ce dialogue est aussi une opportunité, car il n'y a pas meilleur moment pour discuter de nos institutions politiques. Ceux qui ont tort sont ceux qui refusent de prendre part au processus», a alors expliqué Emmanuel Issoze Ngondet.

Cette grand-messe se déroulera en l'absence du camp Ping, qui a choisi la voie du boycott. Le dialogue politique va porter sur les réformes liées au fonctionnement des institutions chargées des élections, comme le Conseil constitutionnel ou la Commission électorale; l'encadrement des mandats présidentiels; le Code électoral et le découpage électoral.

En savoir plus

Politique - L'ouverture du dialogue national

La cérémonie marquant le dialogue politique s'est ouverte ce matin à la Présidence de la… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.