29 Mars 2017

Algérie: Le traitement du "lixiviat" fait toujours défaut à Oran et d'autres wilayas

Oran — Le traitement du "lixiviat", nuisible à l'environnement, à Oran pourrait être résolu par l'exploitation d'une station spécialisée, réceptionnée en 2014, selon des spécialistes qui saluent la réalisation de trois centres d'enfouissement technique (CET) ayant permis de pallier significativement aux décharges sauvages.

Le lixiviat, communément appelé jus de poubelle, résulte de la percolation des eaux de pluies à travers des amas de déchets. Ces affluents sont souvent chargés de molécules toxiques qui nécessitent un traitement spécifique pour éviter une contamination du sol et des nappes phréatiques, expliquent les spécialistes.

Dans les CET, ces affluents se forment dans les casiers - des excavations de plusieurs centaines de mètres imperméabilisées à l'aide de géo-membranes - encore ouverts, qui contiennent des centaines de tonnes de déchets suite aux chutes de pluies.

Ils sont évacués des casiers pour ne pas prendre la place des déchets et stockés dans des bassins en attendant leur traitement, explique la directrice de l'EPIC CET Oran, Dalila Chellel.

La wilaya d'Oran a bénéficié de trois CET pour prendre en charge quotidiennement quelque 1.800 tonnes de déchets, ce qui a permis l'éradication d'une vingtaine de décharges sauvages. C'est une véritable avancée enregistrée dans ce domaine pour la wilaya, a souligné Mme Chellel estimant toutefois qu'il est temps de se pencher sur le traitement du lixiviat.

Alors qu'une station de traitement de lixiviat a été réceptionnée, en 2014 par la direction locale de l'environnement, l'EPIC CET Oran, continue à stocker de grandes quantités de lixiviat sans les traiter, a relevé Mme Chellel, s'interrogeant sur les raisons du retard pour sa mise en exploitation.

C'est au CET de Hassi Bounif, qui reçoit plus de 1.400 tonnes de déchets par jour que le problème de lixiviat se pose le plus. Avec un casier ouvert, le phénomène s'accentue en hiver, à cause des eaux de pluie, ce qui génère des quantités énormes de jus de poubelle, allant jusqu'à 150 m3 par jour, explique la même responsable.

Le stockage de ces déchets fortement pollués et polluants dans les bassins n'étant pas une solution durable, leur traitement devient une nécessité, insiste la même responsable.

Le lixiviat, un problème national

Acquise en 2014, plusieurs obstacles ont entravé la mise en service de la station de traitement de lixiviat, a expliqué le directeur de l'environnement, Mohamed Mekakia. D'abord, une installation électrique défaillante et ensuite une explosion de biogaz survenue dans un casier fermé du CET en juin 2015.

La directrice du CET estime, pour sa part, que le démarrage de cette station a accusé "beaucoup de retard et qu'il est temps de la mettre en marche, de traiter les quantités de lixiviat stockées et d'expérimenter sa technologie adoptée, celle de l'osmose inversé, et penser à des solutions substitutionnelles ou complémentaires pour le traitement".

Le problème de lixiviat n'est pas propre à la wilaya d'Oran. Il touche l'ensemble du territoire national puisque il n'y a que quelques CET disposant actuellement de stations de traitement de cette substance : Alger et Boumerdès.

Interrogé par l'APS, le directeur général de l'Agence nationale des déchets (AND), Karim Ouamane a indiqué qu'il est question d'équiper tous les CET du territoire national de stations de traitement lixiviat, sachant que 98 CET sont en exploitation à l'échelle nationale et qu'une centaine d'autres sont en cours d'étude ou de réalisation.

Le ministère des Ressources en eau et de l'Environnement, nous a chargé d'équiper tous les CET en unités de traitement de lixiviat, a-t-il affirmé, ajoutant que l'Etat est en train de compléter son concours par rapport à la prise en charge des problématiques liés aux biogaz et aux lixiviats au niveau des CET.

Sans avancer de délai pour l'équipement des CET en station de traitement de lixiviat, le même responsable a souligné que la procédure de marchés publics est en cours.

Algérie

Tensions en zone berbère

En Algérie, il y a eu cette semaine des manifestations en Kabylie. Des affrontements ont éclaté… Plus »

Copyright © 2017 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.