30 Mars 2017

Afrique Centrale: La CEEAC et le WWF pour le développement durable de la filière huile de palme en Afrique centrale

Un atelier de validation technique du document de stratégie régionale se déroule à Yaoundé

le Secrétariat général de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC) organise en collaboration avec le Fonds Mondial pour la Nature (WWF) une réunion technique de validation de la stratégie sous régionale de développement durable de la filière huile de palme en Afrique centrale.

Cette réunion se déroule dans le cadre d'un mémorandum d'entente entre la CEEAC et le WWF qui se sont mis ensemble pour promouvoir le développement d'une filière palmier à huile durable dans les pays membres de la Communauté Economique des Etats d'Afrique Centrale.

L'élaboration de cette stratégie s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des décisions des Chefs d'Etat sur le développement et la promotion de l'économie verte en Afrique centrale, notamment la Décision N°35/CEEAC/CCEG/XVI/15 du 25 mai 2015 portant adoption des programmes sectoriels de l'économie verte dont le programme de développement de l'éco agro-business ou éco agriculture en Afrique centrale et de la Décision N°39/CEEAC/CCEG/XVI/15 du 25 mai 2015 portant adoption du Programme Régional d'Investissement Agricole, de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PRIASAN).

Cette stratégie vise à doter la sous région d'un outil destiné à concilier développement des palmeraies avec ses impacts socio économiques (ex. création d'emplois) et gestion durable des forêts/savane pour éviter la déforestation, comme cela s'est produit en Indonésie et en Malaisie, deux premiers producteurs de l'huile de palme dans le monde. Cette approche devrait s'appliquer au développement de l'éco agriculture des autres cultures industrielles, comme l'anacarde (noix de cajou), la banane, le cacao, le café, le coton, le Karité, l'hévéa et le plantain.

L'objectif de la réunion technique sous régional est double : (i) valider le document de stratégie de développement durable de la chaine de valeur de l'huile de palme en vue de son appropriation par les Etats membres de la CEEAC à la recherche des secteurs stratégiques pour accélérer la diversification de l'économie de la sous région suite à la baisse du prix du baril de pétrole et (ii) adopter une feuille de route post atelier de validation dont l'une des activités principales devrait être l'organisation de la Conférence des Ministres de la CEEAC en charge de l'agriculture et de l'environnement pour l'adoption de la stratégie d'une part et la mobilisation des financements en vue de la mise en œuvre des plans d'action de la stratégie dans les Etats d'autre part.

Vont participer à cette réunion technique : les Représentants des onze Etats membres de la CEEAC (Angola, Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé & Principe et Tchad), les organisations sous régionales et internationales, la société civile, le secteur privé (entreprises et petits planteurs impliqués dans la filière huile de palme), les Partenaires Techniques et Financiers et les médias.

Afrique Centrale

Antonio Guterres attendu mardi à Bangui

Le secrétaire général de l'ONU effectue sa visite au moment où les violences ont repris dans… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.