3 Avril 2017

Afrique Centrale: Une centrale hydroélectrique entre le Rwanda, la Tanzanie et le Burundi

Les travaux de construction de la centrale hydroélectrique sur les chutes de Rusumo à la frontière entre le Rwanda, la Tanzanie et le Burundi ont commencé jeudi 30 mars. Ce projet financé grâce à la Banque mondiale devrait permettre aux trois pays voisins de se partager à parts égales 80 mégawatts (MW) d'électricité.

Une « étape importante » pour la production d'électricité dans la région et « un signe fort de coopération entre les pays d'Afrique de l'Est », a déclaré le ministre tanzanien de l'Energie, Sospeter Muhongo, lors de la cérémonie marquant le début de la construction de la centrale hydroélectrique de Rusumo.

Cette centrale sera composée de mini-barrages au fil de l'eau sur la rivière Kagera que se partagent le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie. Deux consortiums sont en charge des travaux. Un chinois et l'autre composé d'entreprises allemande et indienne. Ils sont estimés à 340 millions de dollars et sont financés grâce à un prêt de la Banque mondiale.

Ce projet prévoit aussi, cette fois via le financement de la Banque africaine de développement, la construction des lignes de transmission qui achemineront l'énergie produite vers les réseaux électriques des trois pays.

Au terme des travaux qui devraient durer trois ans, le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie, qui manquent cruellement d'électricité, pourront bénéficier de 26,6 MW chacun.

Burundi

2000 FBU, ce billet qui fait la pluie et le beau temps au Burundi

S'il y a bien une chose qui semble symboliser la corruption dans notre pays, c'est le billet de 2000 francs burundais.… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.